Dakar 2023 : l'Argentin Kevin Benavides remporte la course pour la deuxième fois en moto, le Français Adrien Van Beveren cinquième

Lors d'une 14e et dernière étape à suspense, dimanche, Kevin Benavides a ravi le titre à son coéquipier Toby Price, leader avant la dernière spéciale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Argentin Kevin Benavides, le 14 janvier 2023. (MARCELO MARAGNI / AFP)

Le Dakar 2023 aura offert un suspense total chez les motos. Il a fallu patienter jusqu'à l'ultime étape pour connaître le nom du vainqueur de cette 45e édition. Après quasiment 45 heures de course et plus de 8.000 kilomètres parcourus, c'est finalement Kevin Benavides (Red Bull KTM) qui a remporté la course, dimanche 15 janvier à Dammam, en Arabie saoudite. L'Argentin est sacré pour la deuxième fois, deux ans après être devenu le premier Sud-américain à remporter l'épreuve en 2021.

L’Argentin Kevin Benavides au guidon de sa KTM a décroché son deuxième Dakar. Une bataille stratégique sur l’ensemble de la deuxième semaine lui a finalement permis de passer juste devant son coéquipier Toby Price pour 43’’ au classement général sur cette dernière étape.

Kevin Benavides devance de 43 secondes son coéquipier Toby Price (Red Bull KTM), qui était leader avec 12 secondes de marge avant l'ultime spéciale. L'Américain Skyler Howes (Husqvarna) complète le podium final avec un retard de 5'04 sur le vainqueur de l'édition 2023. Le premier Français, Adrien Van Beveren (Honda), termine en cinquième position avec plus de 20 minutes de retard sur Kevin Benavides.

Déjà vainqueur de la 13e étape samedi, l'Argentin a récidivé le lendemain, en réalisant le meilleur chrono de l'ultime spéciale de ce Dakar. Il a parcouru les 136 kilomètres en 1h15'17'', soit 55 de moins que Toby Price, auteur du deuxième temps. Insuffisant pour l'Australien, qui doit également se contenter de la deuxième place finale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye raid Dakar 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.