Les chaînes D8, D17 et i-Télé seront renommées C8, C17 et CNews

L'annonce a été faite par Vincent Bolloré aux salariés du groupe dans une lettre diffusée par Ozap, jeudi. 

Vincent Bolloré, le président du conseil de surveillance de Vivendi, le 16 janvier 2015.
Vincent Bolloré, le président du conseil de surveillance de Vivendi, le 16 janvier 2015. (FRED TANNEAU / AFP)

Le grand chambardement chez Canal continue. Les trois chaînes du groupe diffusées sur la TNT vont changer de nom. L'annonce a été faite par Vincent Bolloré, nouvel homme fort du groupe, dans une lettre adressée aux salariés et qui a été publiée par Ozap, jeudi 3 septembre. Vincent Bolloré espère marquer ainsi une nouvelle ère pour l'entreprise, soulignant sa volonté d'intégrer davantage sa filiale à Vivendi.

"La concurrence entre les entités et les cloisons va disparaître chez Canal pour laisser place à un travail plus transparent, plus efficace et moins onéreux, écrit l'homme d'affaires. La partie claire devra être réduite et donner à ceux qui la regardent l'envie, le désir de s'abonner, (...) et devra être développée sur nos chaînes gratuites. Nous devons rapprocher C8 - C17 - CNews de Canal." Vincent Bolloré promet également que le groupe investira "plus dans le sport, qui est l'ADN de Vivendi, le cinéma, les flux, les news"

Bolloré prend officiellement le contrôle de Canal+

Autre nouvelle du jour concernant Canal, Jean-Christophe Thiery, l'actuel président de Bolloré Média, remplace Bertrand Meheut à la présidence du directoire du groupe Canal+. Vincent Bolloré, qui préside le conseil de surveillance de Vivendi, prend également la présidence du conseil de surveillance de Canal+, un poste jusqu'ici occupé par le président du directoire de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine.

La mise en place de ce nouvel organigramme survient alors que Vivendi a décidé de prendre le contrôle complet de la Société d'édition de Canal+ (SECP), véhicule coté de la chaîne cryptée. Si Vincent Bolloré a seulement pris jeudi le contrôle effectif de la chaîne cryptée, une première reprise en main avait déjà commencé en juillet, avec les départs du directeur général Rodolphe Belmer, remplacé par Maxime Saada, et d'Ara Aprikian, patron des chaînes en clair du groupe (D8, D17 et i-Télé).