Journal de 20 heures, "The Voice"... Depuis le début du conflit avec Canal+, les téléspectateurs zappent TF1

Les audiences des chaînes du groupe TF1 sont en baisse. En effet, Canal+ a cessé de les proposer à ses abonnés. Du coup, les principaux rendez-vous de la une sont en difficultés.

Le groupe TF1 est en conflit avec plusieurs opérateurs pour la diffusion de ses chaînes. 
Le groupe TF1 est en conflit avec plusieurs opérateurs pour la diffusion de ses chaînes.  (MAXPPP)

La groupe TF1 en mauvaise posture. Canal+ a décidé d'interrompre, depuis le 1er mars, la diffusion de ses chaînes – TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI et leurs services associés. Dans la foulée, Orange et Free ont aussi menacé de ne plus les proposer à leurs abonnés. Et cette crise entre le groupe de Martin Bouygues et les différents opérateurs internet a déjà de sérieuses répercussion sur les audiences.

"Ce ne sont pas quelques jours de frottement qui vont nous perturber, tente de rassurer le PDG Gilles Pélisson dans Le ParisienLes audiences que l’on fait sans Canal, c’est formidable et cela peut déranger certains... Les Français sont là." Ils sont tout de même moins nombreux qu'avant, à en croire les chiffres diffusés par Médiamétrie, l'entreprise chargée de mesurer les audiences télé.

Le journal de 20 heures n'est plus leader 

Le journal du soir de TF1 n'est plus le plus regardé du PAF. Mardi 6 mars, Gilles Bouleau a ainsi accusé un net retard face au "20 heures" d'Anne-Sophie Lapix. Le JT de TF1 a ainsi rassemblé 5,38 millions de Français (22,5% de part d'audience) contre 5,81 millions de téléspectateurs pour celui de France 2 (24,3% de part d'audience), rapporte Puremédias. Pour TF1, cela représente son plus bas niveau depuis le 8 juin 2017.

Il faut comparer avec les audiences habituelles du JT de TF1. Par exemple, lundi 26 février, quelques jours avant la coupure opérée par Canal+, le journal de Gilles Bouleau rassemblait 6,16 millions de téléspectateurs (25,1% de part d'audience) tandis que celui d'Anne-Sophie Lapix séduisait 5,58 millions de personnes (22,7% de part d'audience), signale le site spécialisé. En revanche, le "13 heures" de Jean-Pierre Pernaut résiste. Il n'a perdu que 0,9 point de part d'audience sur une semaine.

Le feuilleton de début de soirée est à la peine

Un journal en berne entraîné par un access prime qui décroche également. La série de TF1 Demain nous appartient, diffusée à 19 heures, a réuni, mardi 6 mars, 2,65 millions de télespectateurs, soit 13,5% de l'audience. C'est moins que l'émission diffusée au même moment sur France 2, "N'oubliez pas les paroles", note BFMTV. Surtout, c'est presque 300 000 personnes de moins devant leur feuilleton par rapport à une semaine plus tôt.

Les primes perdent aussi des téléspectateurs

Les soirées de la une connaissent aussi quelques difficultés. La chute des audiences s'est fait ressentir dès le week-end dernier avec une mauvaise performance pour l'émission "The Voice". Le télécrochet star de TF1 a réuni 5,3 millions de téléspectateurs, samedi 3 mars. Une semaine avant, le samedi 24 février, l'émission avait pourtant attiré 6,27 millions de spectateurs.

Idem pour les soirées cinéma. Mardi 6 mars, la rediffusion des Visiteurs n'a attiré que 3 millions de téléspectateurs, soit 13% du public, relaie Le ParisienLoin derrière la série de France 3 La Stagiaire avec Michèle Bernier, qui a réuni 4,7 millions de téléspectateurs, soir 18,5% d'audience. "Les pouvoirs extraordinaires du corps humain", sur France 2, ont également battu les aventures de Christian Clavier et Jean Reno, avec 3,4 millions de téléspectateurs.