Cet article date de plus de deux ans.

Le CSA condamne Canal+ pour avoir diffusé un reportage promotionnel sur le Togo sans avertissement

Deux mois avant la diffusion de ce sujet promotionnel, la chaîne avait supprimé un reportage sur la répression de l'opposition togolaise. Le propriétaire de Canal+, Vincent Bolloré, possède plusieurs investissements au Togo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les bâtiments de Canal+ à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le 27 novembre 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)

Le programme comportait "plusieurs images de la communication institutionnelle" du Togo. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a condamné, mercredi 24 octobre, le groupe Canal+ pour avoir diffusé en décembre 2017 un reportage promotionnel sur le Togo. Le CSA a estimé que le programme ne respectait pas les règles de déontologie. "Ce communiqué sera clairement lu par un présentateur en plateau une fois, hors week-end , dans les programmes en clair du service Canal+, dans les huit jours", précise le communiqué.

Selon le site d'information Les Jours (édition abonnés), cette vidéo a été diffusée à 7h03 le 22 décembre et vantait en moins de sept minutes la politique togolaise, sans aucun titre, générique, introduction ni signature. Le Togo y était décrit comme "un pays stable disposant d'infrastructures modernes", considéré "dans tout le continent comme un modèle". Une pratique qui s'apparente à de la "publicité clandestine", interdite par le CSA, rapportent Les Jours.

Surtout, cette diffusion fait écho à une autre affaire polémique au sein de la chaîne. Deux mois plus tôt, en octobre, l’émission de Canal+ "L’Effet papillon" avait diffusé le reportage "Togo : lâche le trône" sur l’opposition togolaise sévèrement réprimée par le président Faure Gnassingbé. Sitôt son passage à l’antenne, l’émission avait été passée à la trappe, les rediffusions avaient toutes été supprimées et aucune trace du sujet n'est visible sur le site de Canal+, précisent Les Jours. Le propriétaire de Canal+, Vincent Bolloré, possède plusieurs investissements au Togo, notamment la gestion du port autonome de Lomé, la capitale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.