Droits TV de la Ligue 1 : Canal + fera "tout pour se débarrasser" de son lot, assure le spécialiste Pierre Maes

Canal + a annoncé vendredi qu'elle se retirait, après le rachat par Amazon des droits de diffusion des 10 plus belles affiches du championnat de football français.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de Canal +, à Issy-les-Moulineaux. (MARTIN BUREAU / AFP)

Canal + fera "tout pour se débarrasser" de son lot de matchs de Ligue 1, a assuré samedi 12 juin sur franceinfo Pierre Maes, spécialiste des droits du sport, consultant média et auteur de "Le business des droits TV du foot". La chaîne cryptée a annoncé ce vendredi qu'elle se retirait, après le rachat par Amazon des droits de diffusion des 10 plus belles affiches du championnat de football français.

L'attitude de Canal + "traduit leur sentiment d'injustice et de colère", explique Pierre Maes. "Le prix des droits TV dépend d'une seule chose : de la concurrence que se livrent les opérateurs pour l'acquérir. En 2018, moment où Mediapro est arrivé, la concurrence était au plus haut, donc les prix étaient au plus haut", atteignant un niveau global de plus d'un milliard d'euros.

Canal se retrouve quasiment seul

"Aujourd'hui, en 2021, la situation concurrentielle est tout à fait différente", avec Canal+ qui se retrouve quasiment seul. "La Ligue a acté cette situation en vendant au tiers du prix le même lot qu'elle avait vendu à Mediapro." Amazon a ainsi acheté le lot de matchs pour 250 millions d'euros par saison, alors que Mediapro s'était engagé à verser 780 millions par saison, avant de se désengager. "C'est ça qui rend Canal + fou", analyse Pierre Maes.

Ce spécialiste des droits TV pointe du doigt l'attitude de la Ligue de football. "On ne rend pas malheureux un partenaire qui paye 330 millions d'euros par saison. Il y a une démarche commerciale qui manque un peu du côté de la Ligue. On a l'impression que la Ligue est gouvernée plus par les avocats que par le service commercial si on peut dire." Il déplore qu'on "se retrouve avec des batailles d'avocats et des procédures juridiques".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canal +

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.