Canal+ ne diffusera plus la Ligue 1 de football en 2020 : "On a une logique, c'est celle de la pérennité du groupe"

Le groupe ne veut pas se "mettre en péril en misant sur des montants complètement déraisonnables sur des droits sportifs", a réagi mardi sur franceinfo Maxime Saada, le président du directoire du groupe.

Un caméraman capte en direct la rencontre de Ligue 1 de football entre Sochaux et Rennes, le 1er mars 2008.
Un caméraman capte en direct la rencontre de Ligue 1 de football entre Sochaux et Rennes, le 1er mars 2008. (JEFF PACHOUD / AFP)

À partir de 2020, Canal+, opérateur historique du football français depuis 1984, ne détiendra plus aucun droit de retransmission du championnat de France. Un choix assumé par Maxime Saada, le président du directoire du groupe Canal+ : "Nous, on a une logique, c'est celle de la pérennité du groupe et d'éviter de le mettre en péril en misant des montants complètement déraisonnables sur des droits sportifs", a-t-il réagi mardi sur franceinfo.

Les droits télévisés de la Ligue 1 ont été attribués contre un montant annuel de 1,153 milliard d'euros pour la période 2020-2024. C'est le groupe espagnol Mediapro qui a raflé les principaux "lots" vendus aux enchères. Une augmentation de 60% pour le football français qui va encore percevoir pendant deux saisons 762 millions d'euros par an.

"J'ai vu TPS en mourir"

"Ça fait 15 ans que je suis dans l'industrie", poursuit Maxime Saada. "J'ai vu TPS en mourir, j'ai vu Orange perdre des centaines de milliers d'euros dans les droits sportifs pour en sortir, j'ai vu les difficultés économiques de Bein Sports au point de signer un accord d'exclusivité avec la chaîne et enfin j'ai vu le cours de bourse d'Altice décrocher sévèrement après ses acquisitions coûteuses de droits sportifs."

À partir de 2020, deux rencontres seront diffusées sur BeIN Sports : celle du samedi à 21 heures et du dimanche à 17 heures. Toutes les autres rencontres ont été obtenues par Mediapro, une société de production espagnole qui s'est engagée à créer une chaîne 100% foot. Free s'est quant à lui offert un lot digital. Deux lots restent encore à attribuer.