Tatouages : effacer l'indélébile

Près d'un Français sur cinq porte aujourd'hui un tatouage. Parfois, certains regrettent leur choix et s'orientent vers des séances de laser.

FRANCE 3

Sarah s'apprête à avoir mal pour supprimer les vestiges de son adolescence encrés sur sa peau. France 3 l'a rencontrée au printemps dernier, les dessins étaient alors très présents. Un an plus tard, neuvième séance de laser, la dermatologue s'adapte à chaque zone de tatouage. La facture s'élève à 4 000 euros, mais pas de regrets.

18% des Français tatoués

Madej, lui, n'a qu'un tatouage à enlever, mais il est lourd à porter : un point bleu au coin de l'œil, marque des prisonniers politiques dans la Pologne communiste. En trente ans, le point bleu a vieilli. L'opération est une réussite. Parfois, certaines couleurs sont impossibles à enlever, il faut recouvrir l'ancien tatouage. Certains tatoueurs refusent même de recouvrir un tatouage indésirable quand l'opération s'annonce trop délicate et le résultat peu probant. En 2018, 18% des Français étaient tatoués, 120 000 d'entre eux ont eu recours au détatouage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Près d\'un Français sur cinq porte aujourd\'hui un tatouage. Parfois, certains regrettent leur choix et s\'orientent vers des séances de laser.
Près d'un Français sur cinq porte aujourd'hui un tatouage. Parfois, certains regrettent leur choix et s'orientent vers des séances de laser. (FRANCE 3)