Sénégal : le cirque, un passe-temps pour sortir des enfants de la rue

Publié
Sénégal : le cirque, un passe-temps pour sortir des enfants de la rue
Article rédigé par
L.Chaussoy, K.Le Bouquin, P.Seck - France 2
France Télévisions

Au Sénégal, un ancien enfant des rues est devenu acrobate réputé. Aujourd'hui, il tente de venir en aide aux orphelins qui mendient pour survivre, en les formant aux arts du cirque.

À Dakar, au Sénégal, impossible de les manquer. Des enfants sont forcés à mendier et sont parfois exploités. Ils recherchent en permanence de quoi manger. On les appelle "les talibés". Ils seraient plus de 100 000 dans le pays. Certains n’ont parfois pas plus de cinq ans. Leurs parents n’ont souvent pas de quoi subvenir à leurs besoins et les placent dans des écoles coraniques. Leur quotidien consiste donc à étudier la religion et à mendier. Junior a détesté cette enfance-là, alors il a tout fait pour s’en sortir. Il est devenu acrobate professionnel. Il est en colère, car rien n’a vraiment changé. Toutes les semaines, il donne des cours de cirque gratuitement aux talibés.

La gymnastique comme carrière professionnelle

Pendant deux heures, les enfants s’amusent et oublient leur quotidien. Junior veut former des professionnels parmi eux. "Au début, c’était juste pour canaliser leur énergie et tout, mais au fil du temps, on s’est rendu compte qu’ils ont un bon niveau et qu’ils aiment vraiment faire du cirque", explique Zoss, coach sportif. Deux sortent déjà du lot : Ibrahim et Thierno. Ils sont arrivés 2e et 3e aux championnats nationaux de gymnastique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.