Cet article date de plus d'un an.

"Déter", une série télé dans un lycée agricole de Bretagne sera diffusée cet automne sur France TV

France Télévisions a annoncé le tournage d'une série en Bretagne. Cette fiction télé, dont le nom provisoire est "Déter", racontera les aventures de cinq jeunes d'un lycée agricole.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le siège de France Télévisions (Paris), le 10 juin 2021. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Après l'arrêt de la série historique Plus belle la vie à l'automne 2022, France Télévisions a annoncé ce jeudi 12 janvier le lancement prochain d'une nouvelle fiction qui suivra les aventures de cinq jeunes d'un lycée agricole en Bretagne. Le tournage de Déter, pour "déterminé" en langage familier, débutera en avril près de Vitré en Ille-et-Vilaine. Le nom de la série est encore provisoire, mais le projet est bien concret. 

"C'est un projet auquel on croit beaucoup car c'est l'histoire de la jeunesse avec, en creux, le monde de l'agriculture avec des jeunes qui n'ont pas tous les mêmes origines, pas les mêmes envies ou les mêmes objectifs", a déclaré Toma de Matteis, directeur délégué de France.tv studio, lors d'une conférence de presse à Rennes.

Pas encore de case de diffusion

Les 200 épisodes de 7 minutes de la saison 1 seront diffusés à partir de l'automne 2023 en quotidienne sur la plateforme France.tv et dans un format hebdomadaire de 35 minutes sur une des chaînes du groupe, a-t-il précisé.

La case de diffusion n'est pas encore définie pour cette série qui n'a pas vocation à "remplacer quoi que ce soit", selon Toma de Matteis, alors que le feuilleton à succès Plus belle la vie sur France 3 s'est arrêté en novembre.

"Déter" pour titre provisoire 

"Les lycées agricoles sont méconnus et parfois un peu stigmatisés", a relevé Augustin Bernard, producteur et président de Black Sheep Films, ajoutant que le ton de la série serait "joyeux", teinté d'"humour" et d'"émotion".

Le casting devrait faire la part belle "aux nouveaux visages" avec "des comédiens peu vus à l'écran", a souligné Augustin Bernard. Dotée d'un budget de 10 millions d'euros, la série aura pour cadre l'ancien lycée agricole privé d'Etrelles, construit en 1947 et qui avait fermé ses portes en 2019.

Le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard s'est dit "fier et heureux" d'être partenaire de ce projet, qui traite de "thèmes qui nous importent beaucoup : l'agriculture, le bien manger, l'alimentation". La Bretagne est l'une des premières régions agricoles de France, l'agriculture y représentant 14% des emplois. Et l'industrie agroalimentaire, 36% des emplois industriels de la région.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.