Reportage Peintures, sculptures, orfèvrerie : à Nantes, le musée Dobrée rouvre à l'occasion de la Nuit européenne des musées

Après douze ans de fermeture pour travaux, le musée Dobrée de Nantes rouvre au public, samedi.
Article rédigé par Anne Chépeau
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le bâtiment 19e du musée Dobrée à Nantes où sont présentées 2 400 objets des  collections permanentes. (ANNE CHEPEAU / RADIOFRANCE)

La 20e édition de la Nuit européenne des musées se tient, samedi 18 mai, dans 1 300 musées en France. À Nantes, la fête sera totale puisque cette édition 2024 coïncide avec la réouverture du Musée Dobrée, fermé depuis douze ans pour travaux et qui a été totalement repensé.

C’est un musée atypique avec trois bâtiments radicalement différents : une construction brutaliste des années 70, un manoir du XVe siècle et une grande maison du XIXe de style anglo-normand, qui abrite aujourd’hui sur quatre niveaux 2 400 des 130 000 objets de la collection. Très éclectique, elle est constituée par des legs successifs de collectionneurs. Virginie Dupuy est conservatrice au musée Dobrée : "Le fil directeur du musée ce sont vraiment les figures de collectionneurs qui ont constitué nos collections. Donc on essaye au fil des salles, au fil des vitrines, de présenter une personnalité de collectionneur ou de collectionneuse. Je dirais qu'il y en a une quarantaine qui sont ainsi mis en exergue."

"Une pièce magnifique"

On y trouve donc tout ce que l’on peut collectionner ou presque : peintures, sculptures, meubles, orfèvrerie, bijoux, monnaies, armes, pièces archéologiques ou d’art décoratif... Et bien sûr des objets précieux, dont le célèbre écrin funéraire du cœur d'Anne de Bretagne, qu’on a cru perdu à jamais suite à son vol en 2018. La directrice du musée, Julie Pellegrin : "C'est une pièce magnifique. Je crois que c'est pour ça qu'elle fascine et parce qu'elle a été voulue par sa commanditaire, la duchesse Anne de Bretagne. C'est un objet très fin avec cette couronne filigranée en fleur de lys, cette inscription en émail sur le dessus du cœur, recto et verso." Un reliquaire en suspension dans une vitrine verticale évidemment blindée.

Le reliquaire en or du coeur d'Anne de Bretagne, exposé au musée Dobrée de Nantes (Loire-Atlantique) (ANNE CHEPEAU / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Parmi les autres pièces exceptionnelles, deux cabinets de curiosité du XVIIe siècle, des meubles précieux aux décors raffinés destinés à accueillir des collections. L’un vient d’Italie, explique Virginie Dupuy : "Sa grande particularité c'est son incroyable marqueterie avec notamment de l'ivoire. On voit également un certain nombre d'éléments orfévrés qui permettent de mettre encore plus en beauté tout ce meuble qui présente des colonnades. Le cœur du meuble c'est une petite niche centrale conçue comme un théâtre."

Le dernier étage du musée, accueille les collections extra-européennes d’Asie, d’Afrique, d’Amérique et d’Océanie. On y découvre aussi un nombre conséquent de pièces provenant d’Egypte, legs de l’explorateur nantais Frédéric Caillaud. Dans ce parcours foisonnant, des outils de médiation, des tables et des sièges offrent aux visiteurs des moments pour écouter, regarder ou tout simplement se reposer. Le Musée Dobrée à Nantes est ouvert samedi 18 mai jusqu’à minuit à l’occasion de la Nuit européenne des Musées. Au programme : des spectacles et des animations toute la journée.

Le musée Dobrée rouvre ses portes à Nantes : reportage d'Anne Chépeau

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.