Cet article date de plus de quatre ans.

Journées du patrimoine : un événement placé sous haute sécurité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Journées du patrimoine : un événement placé sous haute sécurité
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La 33e édition des Journées du patrimoine se déroule sous haute surveillance en raison du contexte de menace terroriste. 17 000 sites font l'objet d'une attention particulière.

Le quartier est bouclé depuis le lever du jour. Et pour espérer visiter l'Élysée ce samedi 17 septembre au matin, il faut être patient et ne pas avoir peur de marcher un peu. Une seule entrée place de la Concorde à plus de 600 mètres des grilles du palais par mesure de sécurité et personne ne s'en plaint vraiment. "Je pense que le lieu et la journée nécessitent une telle présence", explique un jeune homme. Même si l'attente engendrée par ces mesures drastiques en décourage certains. Les deux-roues et véhicules mal garés sont systématiquement déplacés par les services de la préfecture.

La préfecture de Lille n'ouvrira pas ses grilles

Le quartier de l'Élysée est inaccessible comme tous les lieux de pouvoir ouverts à la visite dans la capitale. En région aussi, la sécurité est l'un des enjeux de ces Journées du patrimoine. D'ailleurs, faute d'effectifs suffisants, certains sites n'ouvriront pas leurs grilles comme la préfecture de Lille (Nord) par exemple. "On préférait cette année ne pas faire visiter la préfecture pour ne pas empêcher d'autres sites de rester ouverts", explique Michel Lalande, préfet de la région des Hauts-de-France. À Paris, certains sites n'ouvriront pas non plus comme le siège de France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.