Journées du patrimoine : Petit et Grand Palais, Cour de cassation... Quels sites parisiens sont fermés au public ?

En raison de craintes de débordements, plusieurs lieux de la capitale vont rester portes closes, samedi. Certains sites sont fermés tout le week-end.

La façade du Petit palais, à Paris, lors des Journées du patrimoine, le 16 septembre 2018.
La façade du Petit palais, à Paris, lors des Journées du patrimoine, le 16 septembre 2018. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)

La 36e édition des Journées du patrimoine a débuté samedi 21 septembre. Mais plusieurs sites parisiens vont rester fermés en raison de craintes de débordements avec les manifestations des "gilets jaunes", des opposants à la réforme des retraites et de la marche pour le climat. Franceinfo dresse la liste des établissements concernés par les fermetures.

>> Retrouvez les dernières informations sur la mobilisation des "gilets jaunes" dans notre direct

Les lieux fermés samedi et dimanche

Le Pavillon Boncourt, siège du ministère de l'Enseignement supérieur, l'hôtel de Rochechouart, siège du ministère de l'Education nationale, et le ministère de l'Agriculture restent fermés tout le week-end, indique le ministère de la Culture sur son site. L'hôtel de Salm, la Grande chancellerie de la Légion d'honneur, le musée de la Légion d'honneur et des ordres de la chevalerie sont également fermés samedi et dimanche. L'Arc de triomphe, qui a été grandement dégradé lors de précédentes manifestations des "gilets jaunes", va lui aussi être fermé pendant ces deux jours.

Les sites fermés uniquement samedi

Les musées des Petit et Grand Palais sont fermés pour la seule journée de samedi. Idem pour la Cour de cassation, la Cour des comptes, le palais du tribunal de commerce de Paris, l'hôtel de Roquelaure, siège du ministère de la Transition écologique et solidaire, l'hôtel Rothalin-Charolais, siège du ministère chargé des Relations avec le Parlement, la mairie du 8e arrondissement, la chambre de commerce et d'industrie, le musée de la Franc-maçonnerie.

Les visites de l'hôtel de Noirmoutier, la résidence du préfet de région, sont décalées à dimanche.

Les lieux qui nécessitent une inscription

Des inscriptions sur listes sont obligatoires pour l'Elysée, l'Assemblée nationale, le ministère de l'Intérieur, le ministère des Armées, le ministère de l'Economie et le domaine du Palais-Royal.