Incendie à Notre-Dame de Paris : les théories complotistes fleurissent

Après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris lundi 15 avril, de nombreuses théories complotistes sont relayées sur internet.

FRANCEINFO

Alors que Notre-Dame de Paris brûle, les théories complotistes vont bon train. Il y a ceux qui pensent que ça arrange Emmanuel Macron. Sur Twitter, le journaliste des Décodeurs du Monde, Samuel Laurent, les épingle. Un montage partagé sur un groupe de "gilets jaunes". On y voit Emmanuel Macron au téléphone avec cette citation : "Je n'ai rien à annoncer à 20 heures..." et l'image du toit de Notre-Dame en train de brûler juste en dessous.

La thèse accidentelle bien privilégiée

La youtubeuse complotiste Maram Susli, militante pro-Assad accuse directement le président : "Macron a probablement mis le feu à Notre-Dame pour essayer de discréditer les 'gilets jaunes'". Il y a aussi ceux qui ne croient pas à l'accident sans accuser personne. Philippe Karsenty, élu divers droite à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-France) s'est fait recadrer en direct par un journaliste de Fox News. Plusieurs élus évoquent la thèse d'un attentat comme Meyer Habib (UDI), il fait le parallèle avec l'incendie survenu à Saint-Sulpice un mois plus tôt. Sur YouTube, des internautes qui regardaient des chaînes d'informations ont été très choqués de voir apparaître cette fenêtre : un article sur les attaques terroristes du 11 septembre. Puis il y a ceux qui accusent les islamistes, les juifs, les francs-maçons... La palme revient à un "gilet jaune" qui a pris une statue de la vierge pour un "déséquilibré". Selon le procureur de la République de Paris, c'est la piste accidentelle qui est privilégiée.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Une image de Notre-Dame de Paris en flammes
Une image de Notre-Dame de Paris en flammes (FRANCEINFO)