VRAI OU FAKE Désintox. Non, tout n'était pas prêt pour répondre aux conséquences de l’incendie de Notre-Dame.

L’incendie de Notre-Dame était prévu ! C’est l’une des rumeurs les plus relayées sur internet depuis que les flammes ont détruit une partie de la cathédrale parisienne, le 15 avril 2019.

Selon une variante moins complotiste mais tout aussi fausse, tout était prêt pour répondre aux conséquences de l’incendie.

Un article de Forbes raconte qu’après la Révolution française, il avait fallu 60 ans pour « reconstruire » Notre-Dame. Le magazine américain évoque surtout une « prévision sage » : des chênes ont été plantés dans le parc du château de Versailles, au cas où il faille remplacer la charpente de la cathédrale ! La source de Forbes ? Une image postée sur la plateforme Imgur, qui enregistre plus de 10 000 vues. Le commentaire qui l’accompagne renvoie vers une série de messages postés par un internaute américain, et partagés plus de 15 000 fois sur Twitter. On y lit notamment que les poutres soutenant la toiture de Notre-Dame avaient plus de 160 ans... mais que « des chênes pour en faire de nouvelles attendent à Versailles ».

Or, c’est parfaitement faux. Contacté par Désintox, le château de Versailles est catégorique : « La rumeur qui circule sur les réseaux sociaux est fausse. Elle est sans fondement historique. » Rien ne présage donc de la coupe des chênes versaillais pour retaper Notre-Dame.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Twitter : https://twitter.com/libedesintox
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Désintox. Non, tout n\'était pas prêt pour répondre aux conséquences de l’incendie de Notre-Dame.
Désintox. Non, tout n'était pas prêt pour répondre aux conséquences de l’incendie de Notre-Dame. (ARTE/LIBÉRATION/2P2L)