VIDEO. "Les femmes ont toujours travaillé" : les inégalités au travail, le fruit d'une longue histoire

Depuis ce 5 novembre à 16h47, symboliquement, les femmes travaillent gratuitement pour compenser leurs écarts de salaire avec les hommes. Et pour l'historienne Lucile Peytavin, ces inégalités ne sont pas nouvelles… Elle raconte.

BRUT

Dans l'imaginaire collectif, nombreux sont ceux qui s'imaginent que les femmes ont commencé à travailler après la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, les femmes ont toujours travaillé. "Au Moyen-Âge, au 18ème siècle, tout au long du 19ème et du 20ème. Elles travaillaient au même titre que les hommes." Selon l'historienne Lucile Peytavin, leur travail a été invisibilisé alors qu'il était essentiel. Et si les hommes avaient le statut de chef d'entreprises conféré par la loi, les femmes étaient pourtant un maillon de la chaîne indispensable au bon fonctionnement d'une entreprise. "Les femmes travaillaient sur des journées très longues et permettaient à ces entreprises de vivre grâce à la flexibilité de leur travail", explique l'historienne. S'ajoutaient à cela les nombreuses responsabilités inhérentes à la vie familiale.

Pourquoi cette invisibilisation ?

À l'époque, l'intérêt était surtout porté sur le travail des hommes et non sur celui des femmes. Aussi, les femmes avaient un accès restreint aux formations à des métiers reconnus en tant que tels. "Quand elles devaient se déclarer dans les listes de recensement, par exemple, elles se déclaraient sans profession ou alors sous la profession de leur époux", explique Lucile Peytavin. Enfin, jusqu'à la moitié du 20ème siècle, les femmes étaient peu acceptées dans les organismes professionnels. Lucile Peytavin explique : "Elles n'avaient pas la possibilité de se rassembler et de pouvoir défendre leurs droits dans l'accès au travail." Par conséquent, les femmes ont laissé peu de traces dans les archives et dans la mémoire collective.

Enfin, les femmes ont dû attendre longtemps avant de prétendre au droit d'être rémunérées. "Il a fallu attendre 1972 pour que l'égalité salariale soit inscrite dans la loi", ajoute l'historienne. En effet, le salaire alloué aux femmes était considéré comme un salaire d'appoint.

Aujourd'hui, il y a 27 % d'écart entre le salaire moyen des femmes et celui des hommes. 

VIDEO. \"Les femmes ont toujours travaillé\" : les inégalités au travail, le fruit d\'une longue histoire
VIDEO. "Les femmes ont toujours travaillé" : les inégalités au travail, le fruit d'une longue histoire (BRUT)