Tourisme : le Svalbard, l'archipel norvégien du bout du monde

Publié Mis à jour
Tourisme : le Svalbard, l’archipel norvégien du bout du monde
France 2
Article rédigé par
J. Gasparutto, F. Caër, M. Wegnez - France 2
France Télévisions

Mercredi 3 août, pour le premier épisode de la série "Au bout du monde", direction l’archipel norvégien du Svalbard, qui compte moins de 3 000 habitants.

Perdue au cœur de l’océan Articque, sur l’archipel norvégien du Svalbard. Longyearbyen est la ville la plus au nord de la planète, comme au bout du monde. Les premiers habitants s’y sont installés il y a une centaine d’années en raison du charbon. Aujourd’hui, ils vivent essentiellement du tourisme, comme Mikkel Breedweld, 26 ans. Il est l’un des guides de la ville. Il embarque pour une balade en mer. Originaire du continent, il s’est installé ici après ses études, loin de tout.

Des conditions difficiles

Sa mission est d’emmener les touristes voir les glaciers de l’Articque, immenses et majestueux. Mais à cette latitude, les conditions sont rudes. L’hiver, la nuit dure quatre mois et l’été, le soleil ne se couche jamais. Hormis quelques plantes, aucun arbre ni fleur ne poussent. L’unique supermarché est ravitaillé par les bateaux tous les dix jours. En-dehors de la ville, le port d’arme est obligatoire pour se protéger des ours. Dans son chalet, Martine Hermansen n’a pas d’eau courante et un groupe électrogène pour l’électricité. Elle vit avec le strict minimum, c’est la raison pour laquelle elle est venue vivre ici. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.