Rétro : retour sur la bataille de Waterloo

Au-delà de 1940, un autre 18 juin est resté célèbre dans notre histoire : le 18 juin 1815, avec la bataille de Waterloo. Une défaite cinglante pour la France et l’empereur Napoléon.

France 2

Quelques hectares de verdure, six armées et plus de 10 000 morts en seulement quelques heures. La fin de l’Empire de Napoléon s’est jouée à Waterloo, le 18 juin 1815. L’Empereur est de retour de son exil sur l’île d’Elbe, et a rassemblé son armée. Il la dirige vers Bruxelles, déterminé à infliger une défaite à l’ennemi. Sur la route, le petit village de Waterloo va déjouer ses plans, défendu par des Néerlandais, des Belges, des Allemands et des Anglais.

Des problèmes météorologiques

Si Napoléon était en supériorité numérique, plusieurs facteurs ont joué en son désavantage. Tout d’abord le temps, puisqu’il veut jouer son artillerie, mais la journée du 17 juin, il pleut toute la journée. Le 18, l’affrontement est retardé dû aux intempéries de la veille. L’Empereur joue son va-tout vers 18 heures, mais il est pris en tenaille. Les Français battent en retraite, et l’Empereur s’enfuit de justesse. Il abdique trois jours après, et se rend aux Anglais.

Le JT
Les autres sujets du JT
La reconstitution historique de la bataille de Waterloo (Belgique), le 19 juin 2015.
La reconstitution historique de la bataille de Waterloo (Belgique), le 19 juin 2015. (MARCIA BIZZOTTO / AFP)