Pays de Galles : retour sur l'histoire du glissement de terrain meurtrier d'Aberfan

Il y a 54 ans, le 21 octobre 1966, la ville minière d'Aberfan, au Pays de Galles, était victime d'un immense glissement de terrain. Une partie du terril situé à proximité a enseveli des habitations ainsi que des écoles. 144 personnes avaient perdu la vie, dont de nombreux enfants.

Des parents qui creusent avec l'énergie du désespoir pour retrouver leurs enfants ensevelis dans une école primaire, ce sont des images gravées dans les mémoires des habitants du Pays de Galles. C'est la tragédie vécue par le village d'Aberfan, dévasté par une immense coulée de terre. Il est 9h15 ce matin-là, la classe vient tout juste de commencer lorsque sur les hauteurs de la commune minière, un terril de 35 mètres de hauteur s'effondre comme une avalanche soudaine. Les écoliers sont sur l'exacte trajectoire, comme les maisons aux alentours. Presque personne n'a le temps de fuir.

144 personnes, dont 116 enfants, sont tuées

"C'est toute une génération qui est morte Aberfan", disait-on alors dans les médias. En quelques minutes, près de 200 enfants ont été ensevelis alors que les vacances allaient débuter l'après-midi même. 144 personnes, dont 116 enfants, sont tuées. Un désastre provoqué par les pluies torrentielles les jours précédents, mais aussi par des négligences. Autour de la mine de charbon, qui emploie presque tous les hommes du village, les terrils ont été bâtis sur une source d'eau, donc sur un sol instable. Des éboulements s'étaient déjà produits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a 54 ans, le 21 octobre 1966, la ville minière d\'Aberfan, au pays de Galles, était victime d\'un immense glissement de terrain. Une partie du terril situé à proximité a enseveli des habitations ainsi que des écoles. 144 personnes avaient perdu la vie, dont de nombreux enfants.
Il y a 54 ans, le 21 octobre 1966, la ville minière d'Aberfan, au pays de Galles, était victime d'un immense glissement de terrain. Une partie du terril situé à proximité a enseveli des habitations ainsi que des écoles. 144 personnes avaient perdu la vie, dont de nombreux enfants. (France 2)