La Nancéienne Marie Marvingt pourrait-elle faire son entrée au Panthéon ?

Grande sportive, pionnière de l'aviation, ancienne combattante, résistante, surnommée "la Fiancée du Danger". La mémoire de la Nancéienne Marie Marvingt est entretenue par une association qui a fait la demande de sa panthéonisation au Président de la République. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marie Marvingt pilote d'avion  (France 3)

Alpiniste, boxeuse, pionnière de l'aviation, Marie Marvingt a goûté à tout. C'était une vraie tête brûlée. En 1909, elle est la première à rejoindre l'Angleterre depuis Nancy avec son ballon. Durant la Grande guerre, elle est dans les tranchées, déguisée en homme, on la retrouve aux côtés de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les prouesses de la célèbre aventurière se poursuivent jusqu'à ses 80 ans lorsqu'elle effectue un Paris-Nancy à bicyclette. L'héroïne avait même demandé à participer avec les hommes au Tour de France. Malgré un incroyable palmarès, Marie Marvingt décéde seule et oubliée de tous en 1963 à Nancy.

Une association de la capitale lorraine se bat pour raviver le souvenir de Marie Marvingt et faire rentrer cette féministe avant l'heure au Panthéon.

Il ne faut pas oublier qu'au Panthéon, les femmes sont peu nombreuses et se comptent sur les doigts de la main.

Marcel Cordier

Association Marie Marvingt

Demande de panthéonisation de Marie Marvingt

Marie Marvingt serait seulement la sixième femme au Panthéon

Il y a en effet bien peu de femmes dans la nécropole nationale qui regroupe plus de 80 personnalités, des "grands hommes" qui ont mérité la reconnaissance nationale, dont beaucoup de militaires. Le 30 juin 2017, Simone Veil est la cinquième femme à entrer au Panthéon, après Sophie Berthelot, la physicienne Marie Curie et les résistantes Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz.  Sophie Berthelot a été la première à y reposer, aux côtés de son mari, le scientifique Marcellin Berthelot. Mais Marie Curie fut la première femme à y faire son entrée en reconnaissance de son travail. Il aura fallu attendre 60 ans après sa mort pour que le double Prix Nobel de chimie et de physique (prix obtenu avec son époux) fasse son entrée au Panthéon en 1995.

Marie Marvingt pourrait donc être la sixième à rejoindre parmi les grands hommes ces grandes femmes qui ont marqué leur époque. Depuis le début de la Ve République, seul le président est habilité - de fait - à décider d'une panthéonisation le plus souvent en accord avec sa vision de l'Histoire de France.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.