Grande Guerre : la robe de mariée d'une résistante, en toile de parachute anglais, exposée au musée

Suzanne Trémouilhac, âgée de 98 ans et ancienne résistante, fait l'admiration de ses proches. Sa robe de mariée, fabriquée en toile de parachute anglais, trône désormais au musée de la Résistance et de la Déportation de Nantua (Ain). 

France 3

C'est une vie qui rentre au musée, la vie de Suzanne Trémouilhac, 98 ans. Sa robe de mariée est portée comme un trophée. C'est un morceau de nylon de 1944, une coquetterie en toile de parachute, un pan de l'histoire. Pendant la guerre, Suzanne, la vingtaine, portait les messages du maquis autour de Bourg-en-Bresse (Ain). Elle les cachait dans ses cheveux bouclés. Pour son mariage, la tenue confectionnée à partir d'un parachute anglais s'est imposée comme un clin d'œil à ses activités. 

"Je l'admire"

L'histoire ne s'est pas arrêtée là. Après la guerre, Suzanne a encore utilisé la toile de parachute pour faire un vêtement à sa fille. "Je me rappelle, j'avais 5 ans. Cette petite robe, là... J'étais fière", se rappelle Marie-Thérèse Bernard, sa fille, qui dit "admirer" sa mère pour son histoire. Paul, le mari de Suzanne, n'est plus là pour la photo. Le frère de la mariée prend donc sa place pour le cliché. Les enfants font les témoins. C'est ainsi que l'on fige une histoire vieille de 75 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Suzanne Trémouilhac, 98 ans.
Suzanne Trémouilhac, 98 ans. (France 3)