États-Unis : quand Georges Clemenceau racontait les tensions raciales américaines dans des lettres

Patrick Weil, historien, spécialiste des questions d'immigration et de citoyenneté, était l'invité du 23h de franceinfo, mardi 27 octobre, pour présenter le livre "Georges Clemenceau : lettres d'Amérique".

franceinfo

L'histoire récente des États-Unis est émaillée de tensions raciales. Mais, au regard de l'histoire, elles sont très anciennes. Dans Georges Clemenceau : lettres d'Amérique, co-écrit par Patrick Weil, on comprend que le voyage du futur président du Conseil français aux États-Unis va susciter chez lui un sentiment d'injustice. "Ce sont des articles que Clemenceau a écrit dans le journal Le Temps et qui montrent l'influence de son séjour aux États-Unis à un moment-clef de l'histoire de l'Amérique, juste après l'assassinat de Lincoln, quand il s'agissait de savoir quels droits on allait donner aux esclaves", détaille l'historien.

"Après cette expérience, Clemenceau sera toujours anticolonialiste"

"Si on lit les lettres de Clemenceau qui datent d'il y a un siècle et demi, on vit la campagne présidentielle de 2020. Comme cette année, la Pennsylvanie était déjà l'État-clef de l'élection (...) Ce qui est intéressant, c'est que Clemenceau se construit ses valeurs. Après cette expérience, il sera toujours anticolonialiste", ajoute Patrick Weil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les \"quatre grands\" du traité de Versailles en 1919 : David Lloyd George, Vittorio Emanuele Orlando, Georges Clemenceau et Woodrow Wilsonk. C\'est lors de cette conférence, censée fixer la paix après la guerre de 1914-1918, que s\'est glissé le premier Congrès panafricain.
Les "quatre grands" du traité de Versailles en 1919 : David Lloyd George, Vittorio Emanuele Orlando, Georges Clemenceau et Woodrow Wilsonk. C'est lors de cette conférence, censée fixer la paix après la guerre de 1914-1918, que s'est glissé le premier Congrès panafricain. (DPA / AFP)