La vie de l'égyptologue pionnière Marcelle Baut, à découvrir au musée Bargoin de Clermont-Ferrand

Elle est une des plus importantes égyptologues dessinatrices du monde, pourtant son travail reste méconnu. Le musée Bargoin, à Clermont-Ferrand, a décidé de lui rendre hommage dans une exposition qui retrace sa vie.

Article rédigé par
Faustine Mazereeuw - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vie et le travail de l'égyptologue Marcelle Baud sont à découvrir au musée Bargoin. (France 3 Auvergne)

Dans sa vie, Marcelle Baut aura réussi plusieurs exploits. Celui de devenir la première femme recrutée comme égyptologue dessinatrice de France dans les années 1920. Un parcours hors du commun pour l'époque alors que le milieu était quasi exclusivement masculin. Celui, aussi, de se faire une place dans le métier, ses travaux étant encore d'une importance capitale pour les égyptologues contemporains. Pourtant, elle est restée peu connue de son vivant, puis après sa mort. Pour rééquilibrer la balance, le musée d'archéologie Bargoin, à Clermont-Ferrand, lui consacre l'exposition "Traits d’Egypte - Marcelle Baud", dans le cadre de la candidature de la ville au titre de Capitale européenne de la culture.

Auvergne : découvrez la vie de l'égyptologue pionnière Marcelle Baut au musée Bargouin

Une travailleuse acharnée

Le travail de Marcelle Baud ? Explorer le pays et documenter l'art égyptien par ses croquis. Papyri, sarcophages, tombes et objets en tous genres... Son œuvre est riche de milliers de dessins. Parcourant l'Egypte et ses musées, Marcelle Baud était inarrêtable. “On voulait montrer sa façon de travailler. Ce dont on se rend compte en étudiant les collections, c’est que c’est une personne qui croquait tout le temps, qui prenait des notes, qui était toujours en train de réfléchir à ses sujets de recherche”, explique Camille Gaumat, membre du département archéologie au Musée Bargoin.

Véritable pionnière en son temps, Marcelle Baud est un témoin essentiel de l'art égyptien, dont certaines pièces ont de nos jours disparu ou se sont dégradées. "Une des plus grandes richesses de son travail, c’est de documenter les décors dans les années 1920-1930 où elle est en Egypte, qui ne sont pas tous dans le même état de conservation aujourd’hui. Du coup les égyptologues s’en servent encore aujourd’hui pour retrouver la trace de ceux qui ont pu disparaître entre-temps", souligne Camille Gaumat.

À travers 4000 dessins, photos et archives, l'exposition revient sur les pas de Marcelle Baud. (France 3 Auvergne)

La globe-trotteuse d'origine auvergnate finira sa vie dans sa région natale et lèguera son travail au musée Bargoin, qui le met aujourd'hui en valeur jusqu'à janvier. Une exposition fascinante pour petits et grands : grâce à une enquête, à des jeux ludiques et à des animations vidéo, la visite est adaptée aux enfants.

"Traits d'Egypte - Marcelle Baud", jusqu'au 9 janvier 2022 au musée Bargoin - 45, rue Ballainvilliers, 63000 Clermont-Ferrand - Tous les jours sauf lundi - Prix : 5 euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Archéologie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.