Mort de Dick Rivers : "Il fait partie d’une trilogie un peu sacrée des pionniers historiques du rock"

Le chanteur, mort mercredi à l'âge de 74 ans d'un cancer, a fait une longue carrière depuis les années 60, saluée sur franceinfo par le journaliste Pierre Layani.

Dick Rivers, lors de la tournée des idoles, à Montbéliard (Doubs), le 24 avril 2019.
Dick Rivers, lors de la tournée des idoles, à Montbéliard (Doubs), le 24 avril 2019. (LIONEL VADAM / MAXPPP)

"Il fait partie d’une trilogie un peu sacrée des pionniers historiques du rock français avec ces deux collègues, Johnny Hallyday et Eddy Mitchell, et y restera toujours pour ça, parmi ceux qui ont tout démarré en France en matière de rock au début des années 60", déclare mercredi 24 avril sur franceinfo, Pierre Layani, journaliste à JukeBoxMagazine, alors que Dick Rivers est décédé d'un cancer mercredi, le jour de son 74e anniversaire. 

Il était une figure majeure du rock 'n' roll français, aux côtés de Johnny Hallyday ou Eddy Mitchell, connu notamment pour sa célèbre ‘Banane’ et était l’ex-leader du groupe Les Chats sauvages.

Il répétait souvent que le premier disque des Chats Sauvages était sorti le jour de ses 16 ans, le 24 avril 1960. Ce 24 avril 2019, entre sa naissance, son premier disque avec Les Chats sauvages, et aujourd’hui est hautement symboliquePierre Layanià franceinfo

Pour le journaliste de JukeBoxMagazine, "comme pour ses deux collègues, Johnny Hallyday et Eddy Mitchell, ils avaient les mêmes aspirations, les mêmes références (...) D’ailleurs il a pris le nom d’un personnage d’Elvis dans le film 'Loving you' qui s’appelle Deke Rivers".

Selon Pierre Layani, la carrière de Dick Rivers "a duré comme pour certains autres jusqu’à aujourd’hui, ce qui peut être considéré comme un gage de qualité, puisque pour commencer à 16 ans et mener sa carrière jusqu’à aujourd’hui, il faut quand même être un bon".