Avec “Classico organisé“, Jul réunit 157 rappeurs parisiens et marseillais le temps d’un triple album

Après le phénomène marseillais "13 Organisé", un nouveau disque collaboratif sort vendredi et rassemble tous les cadors du moment, marseillais et parisiens.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jul dans son studio d'enregistrement à quelques jours de la sortie de son nouvel album "Demain ça ira", le 16 juin 2021. (FRED DUGIT / MAXPPP)

Après le succès stratosphérique de 13 Organisé, la compilation réunissant 50 noms du rap marseillais, le rappeur Jul a vu encore plus grand : jeudi soir à minuit, il sortira Classico Organisé, une réunion hallucinante de rappeurs marseillais, mais aussi parisiens cette fois-ci. La suite d'une mission pour un artiste aux idées claires, et au succès immense.

>> Comment Jul a surmonté les critiques pour devenir le plus gros vendeur du rap français

Depuis plus d'un an, la France du rap se voit en Bande Organisée : SCH, Naps, Kofs, Soso Maness, Alonzo et bien d'autres, que Jul avait tous réunis. Un an plus tard, 13 Organisé est disque de platine depuis longtemps et voici Marseille, non pas contre Paris, mais avec Paris, dans un Classico Organisé qui n'a pas eu besoin de grand-chose pour éveiller un intérêt unanime. Un seul morceau a été dévoilé, le soir du vrai Classique en Ligue 1, il y a deux semaines : La Loi de la Calle, avec entre autres Niro, Kofs, Jul et Lacrim.

157 noms des deux rives du rap français réunis

Gims, Sofiane, Oxmo Puccino, Black M ou Kaaris… En tout, le triple album réunit 157 rappeurs des deux rives du rap français, dont il est impossible de citer tous les noms. Un projet titanesque de trente morceaux, avec au minimum cinq artistes par titre. Raphaël Da Cruz, journaliste et créateur Du Béton aux Nuages sur Mouv', au micro de Céline Asselot pour "Le Quart d'Heure", le podcast de franceinfo. "Il n'y a jamais eu d'opposition comme il existe vraiment dans le Clasico du football, indique-t-il. Donc il n'y a pas de réconciliation... Je pensais simplement que Jul, très organisé, a pris une nouvelle aura de fédérateur."

"À part Jul, il y a très peu de gens qui peuvent se targuer d'avoir la prétention de fédérer autant pour un album comme celui-là."

Raphaël Da Cruz

à franceinfo

Julien Valnet, auteur de M.A.R.S : histoires et légendes du hip hop marseillais, confirme : "Jul a cette capacité unique de réunir autour de lui." Selon lui, cette capacité se distingue notamment par la diversité des rappeurs que Jul a réunis sur cet album. "Au-delà des grands noms très connus comme Alonzo, il y a aussi beaucoup de jeunes rappeurs moins exposés qui bénéficient grâce à ce projet d'une visibilité assez exceptionnelle. Il est arrivé à un niveau de notoriété et de confort financier sans doute qui lui permettent de faire ce qu'il veut." Jul en a donc profité, d'après lui, pour "renvoyer l'ascenseur"

Jul, lui-même, d'un naturel très réservé, livrait des pistes en coulisses au média Brut : "C'est une idée qui m'est venue comme ça, sur un coup de tête, et j'ai réussi faire le projet en deux mois pile, explique-t-il. J'ai essayé de faire mon maximum pour que tout le monde se sente bien. Le but, ce n'est pas de faire mieux que les autres, ou de faire des sous. Le but c'est l'union."

Jul, moqué par le passé, est aujourd'hui au centre du jeu. Pas pour tirer la couverture, mais pour s'assurer que les 157 artistes du disque touchent tous la même somme. À rebours du football, ce Classico est décidément très solidaire.

Parution de "Classico organisé" : reportage de Yann Bertrand
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.