Accusation de violences sur son ex-compagne : la garde a vue du rappeur Kaaris a été levée

Le rappeur est visé par une plainte déposée par son ex-compagne pour des violences qui remontent au début de l'année 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le rappeur Kaaris, en 2015. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

La garde à vue du rappeur Kaaris, accusé de violences par son ex-compagne, a été levée, a appris jeudi 29 septembre franceinfo auprès des avocats du rappeur. "Il est heureux d'avoir pu s'exprimer devant la justice pour répondre aux mensonges de son ex sur internet", précisent Me Yassine Maharsi et Me Yassine Yakouti. Cette garde à vue a duré quinze heures, dont huit heures de confrontation entre la plaignante et Kaaris, précisent ces mêmes sources.

L'artiste, de son vrai nom Okou Gnakouri, était entendu depuis mercredi 28 septembre au matin au commissariat de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). Sa garde à vue s'est déroulée après le dépôt d'une plainte cet été, en juillet, par son ex-compagne pour des faits remontant à janvier 2021.

Elle assure avoir reçu ce jour-là des coups de poings et des coups de pieds. La plainte concerne également la nouvelle compagne du rappeur présente au moment des faits et accusée de non-assistance à personne en danger. Kaaris nie ces violences. Il a déposé plainte de son côté pour dénonciation calomnieuse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.