La Côte d'Ivoire rend un hommage magistral à DJ Arafat, le prince du coupé-décalé

DJ Arafat, l'idole de milliers d'Ivoiriens, est mort dans un accident de la route le 12 août dernier. Le gouvernement organise des funérailles nationales. 

Des jeunes ivoiriens au stade Felix Houphouet-Boigny à Abidjan le 30 août 2019, pendant l\'hommage musical rendu à DJ Arafat. 
Des jeunes ivoiriens au stade Felix Houphouet-Boigny à Abidjan le 30 août 2019, pendant l'hommage musical rendu à DJ Arafat.  (ISSOUF SANOGO / AFP)

"Chinois, chinois, chinois !", le surnom que DJ Arafat donnait à ses fans résonne à Abidjan. Quelques heures avant le début de la cérémonie d'hommage musical, le stade Felix Houphouët-Boigny se remplit vendredi 30 août 2019. Des milliers d'Ivoiriens, surtout des hommes avec dreadlocks et pantalons déchirés rendent hommage à DJ Arafat, décédé soudainement dans un accident de moto, à l'âge de 33 ans.

Certains fans ont même écourté leur journée de travail. "Depuis 2004, nous sommes avec lui et aujourd'hui c'est le dernier jour. On ne peut pas manquer ça, c'est impensable, inimaginable. On va rester avec lui toute la nuit, même pendant deux, trois jours, on sera là", lance l'un des spectateurs.

Ça fait plaisir de voir la population ivoirienne debout, rendre un dernier hommage au roi du coupé-décaléspectateurfranceinfo

10 000 policiers mobilisés pour un show à 230 000 euros

L'événement est exceptionnel tout comme les mesures de sécurité mises en place. Le quartier est bouclé et les fouilles sont obligatoires. Les administrations et banques sont restées fermées toute la journée. Les organisateurs attendent 100 000 personnes à l'intérieur et à l'extérieur du stade où plusieurs écrans géants ont été installés.

Des fans de DJ Arafat arrivent au stade Felix Houphouët-Boigny d\'Abidjan pour les funérailles nationales du chanteur décédé le 12 août.
Des fans de DJ Arafat arrivent au stade Felix Houphouët-Boigny d'Abidjan pour les funérailles nationales du chanteur décédé le 12 août. (ISSOUF SANOGO / AFP)

En plus des 10 000 policiers, 400 agents de sécurité ont été mobilisés, comme Mamadou Sissé : "On dit que certains vont venir avec des couteaux pour agresser, donc je suis venu pour renforcer la police".

Un événement d'une rare envergure à Abidjan qui a un coût : 230 000 euros, pris en charge par l'État. Outre les ministres de la Culture et de la Défense, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement comme le le chanteur nigérian Davido ou encore le Malien Sidiki Diabaté.

Cette grande fête va durer jusqu'au petit matin avant les funérailles de DJ Arafat samedi au cimetière Williamsville.

La Côte d'Ivoire rend hommage à DJ Arafat. Un reportage d'Amandine Réaux.
--'--
--'--