Cet article date de plus de huit ans.

Les douze Clodettes ne récupéreront pas de droits sur leurs chorégraphies

La justice les a déboutées. Elles réclamaient chacune 16 000 euros pour la diffusion d'images à la télé ou en DVD. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ketty, l'une des douze Clodettes qui réclamaient des droits, le 16 février 2012. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Douze Clodettes réclamaient des droits pour leurs chorégraphies. Le tribunal de grande instance de Paris les a déboutées, jeudi 27 juin.

Ces anciennes danseuses de Claude François exigeaient chacune 16 000 euros de droits pour la diffusion d'images à la télévision ou en DVD de leurs célèbres chorégraphies. Le tribunal a rejeté leur demande. On ignore encore la motivation du jugement, mais leur avocat, Daniel Richard, a salué leur audace : "Les Clodettes ont eu le courage de s'attaquer à un mastodonte financier [la Société de perception et de diffusion des droits des artistes-interprètes] qui gère des millions d'euros dans des conditions d'opacité qu'elles dénoncent."

Aujourd'hui quinquagénaires ou sexagénaires, les plaignantes s'estimaient lésées. Trente-cinq ans après la mort de Claude François, disent-elles, leurs chorégraphies continuent de crever l'écran sur la TNT, qui rediffuse abondamment des images de l'époque. Même chose avec les DVD consacrés à la légende Cloclo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.