L'actrice Meryl Streep vendredi à la Maison de la Radio et de la Musique dans un rôle de récitante d'un spectacle signé Rufus Wainwright

La comédienne doit jouer le rôle de la récitante dans "Dream Requiem", une création signée par l'Américain Rufus Wainwright, avec la participation de plusieurs formations de Radio France.
Article rédigé par Matteu Maestracci
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'actrice Meryl Streep, le 15 mai 2024 au festival de Cannes (Alpes-Maritimes). (VALERY HACHE / AFP)

Un concert événement vendredi 14 juin à la Maison de la Radio et de la Musique, à Paris : Dream Requiem, une création signée du chanteur et musicien nord-américain Rufus Wainwright, en compagnie des différentes formations de Radio France. Et en bonus une certaine Meryl Streep qui jouera le rôle de la récitante.

En février, Rufus Wainwright avait lui-même annoncé le concert de vendredi soir, en citant entre autres l'Orchestre philharmonique de Radio France, dirigé par le Finlandais Mikko Franck, et en promettant une surprise, dont on sait désormais qu'il s'agit de l'immense comédienne américaine Meryl Streep. "Pour moi, c'est un privilège de m'asseoir au milieu de cette formation, parce que cet orchestre spécifiquement est si précis et bouge comme un organisme vivant. Ça me fait pleurer à chaque fois", raconte l'actrice dans un documentaire en cours de tournage.

Concert à suivre en direct

Artiste brillant et touche-à-tout, Rufus Wainwright a déjà écrit deux opéras, par exemple, et cette nouvelle création lui a été inspirée par le compositeur italien Giuseppe Verdi, ce qu'il a raconté jeudi sur France Musique. "Je baigne un petit peu dans la musique classique, j'ai entendu le Requiem de Verdi et puis au bout de deux heures, j'étais devenu fan d'opéra."

Le spectacle, qui sera ensuite joué à Barcelone, Londres ou Los Angeles, notamment, est complet vendredi soir, mais il est possible de le suivre en direct sur France Musique et Arte concert.

Meryl Streep , récitante de luxe d'un spectacle signé Rufus Wainwright : reportage de Matteu Maestracci

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.