Héritage de Johnny Hallyday : vers une réconciliation entre les deux clans ?

Les avocats de Laura Smet et David Hallyday ont renoncé à réclamer, mercredi 6 novembre devant la cour d'appel de Versailles, les frais de justice dus par Laeticia Hallyday dans la querelle sur l'héritage de leur père.

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday à l\'église de la Madeleine à Paris, le 9 décembre 2017. 
Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday à l'église de la Madeleine à Paris, le 9 décembre 2017.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

C’est une audience éclair qui s’est tenue, mercredi 6 novembre, devant la cour d’appel de Versailles. Les avocats de David Hallyday et de Laura Smet ont renoncé à une partie de la bataille engagée contre Laeticia Hallyday sur l’héritage de leur père.

Une audience de 7 minutes

L'audience n'a duré que 7 minutes, et ce n’est pas étonnant. Initialement, Laeticia Hallyday devait y contester, encore une fois, la compétence de la justice française pour trancher le litige sur la succession du chanteur. L'épouse de Johnny Hallyday voulait que le contentieux soit réglé par la justice américaine. Mais le 28 mai, le tribunal de Nanterre a estimé que c’était la loi française qui devait s’appliquer. Une victoire pour David Hallyday et Laura Smet puisque cela leur donne droit à une partie de l’héritage de leur père.

Il y a trois semaines Laeticia a renoncé à faire appel. L'audience de ce mercredi a donc été maintenue mais elle portait uniquement sur les frais d’avocats occasionnés par cet appel. Laura Smet et David Hallyday avaient demandé à être remboursés. Ils ont finalement eux aussi changé d’avis en renonçant à faire payer Laeticia.

Un signe d'apaisement et de "retour de la sérénité" dans le dossier

"Nous saluons le retour de la sérénité dans ce dossier qui en avait bien besoin", a déclaré Me Pierre-Jean Douvier, l'avocat de David Hallyday. Les deux clans sont-ils en train de négocier une solution hors tribunaux ? Pour le moment aucun arrangement ni aucune transaction n'est confirmé par les avocats. 

Une audience est prévue le 4 février à Los Angeles pour examiner la demande de Laeticia Hallyday de placer une partie des actifs du chanteur dans un trust américain. Comme Johnny est désormais considéré comme Français, cette audience américaine devrait également tourner court. "Le juge américain, qui avait sursis à statuer en juin en attendant la décision française, devrait se déclarer incompétent", a affirmé Me Ravanas, l'avocat de Laura Smet.

Depuis la mort de Johnny Hallyday il y a bientôt deux ans, sa veuve et ses deux aînés se déchirent autour de l'héritage. Dans un testament rédigé aux États-Unis en 2014, le chanteur avait légué l'ensemble de sa fortune à sa veuve et leurs deux filles, Jade et Joy, sans rien laisser à David et Laura.