Cet article date de plus de neuf ans.

Nice. Madonna calme la polémique avec les frontistes

Le FN se félicite d'avoir fait plier la chanteuse : hier soir, celle-ci a bien diffusé des images de Marine Le Pen durant son spectacle, mais sans croix gammée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chanteuse américaine lors de son concert à Nice, mardi 21 août. (VALERY HACHE / AFP)

MUSIQUES - Madonna était attendue de pied ferme par le Front national. Elle a choisi de calmer le jeu. Pour le dernier concert de sa tournée en France, la star a renoncé, mardi 21 août à Nice (Alpes-Maritimes), à apposer une croix gammée sur le visage de Marine Le Pen dans un clip diffusé au stade Charles-Ehrmann. Une image qui avait provoqué l'ire du FN.

Vers 23h30, la vidéo litigieuse accompagnait toujours la chanson "Nobody knows me" et montrait furtivement le visage de la présidente du FN, mais point de croix gammée. Elle a laissé place à un point d'interrogation.

"Nos arguments ont porté", dit le FN

Quelques jours après la diffusion de ce clip, lors du premier concert de la tournée mondiale de Madonna à Tel-Aviv (Israël) le 31 mai, Marine Le Pen avait prévenu que si la star "fai(sai)t ça en France, on l'attendra(it) au tournant". Le 14 juillet, au Stade de France, l'artiste ne s'était pas privée pour rediffuser le clip litigieux, entraînant le dépôt immédiat par Marine Le Pen d'une plainte pour injure. Le FN avait prévenu qu'en cas de récidive, il n'hésiterait pas à saisir la justice niçoise.

Le FN s'est félicité d'avoir fait plier la chanteuse. "A ma connaissance, Madonna n'avait jamais changé un clip. C'est la preuve que nos arguments ont porté. C'est une excellente nouvelle", a réagi, à l'issue du concert, Gaël Nofri, responsable à Nice du Rassemblement bleu Marine (qui regroupe le FN et ses alliés).

Deux heures de concert

Avant comme après le concert, les inconditionnels de Madonna ne montraient guère d'intérêt pour la polémique frontiste. "La politique, c'est pas pour ça qu'on est là. Nous, on vient pour le show", a assuré en début de soirée Marco, 40 ans. "On a payé assez cher une place pour voir un spectacle, mais pas pour être confronté aux problèmes politiques. Ce n'est pas pendant le show qu'il faut faire ça ! Je trouve ça déplorable", a renchéri Thomas, 34 ans, venu d'Avignon.

A Nice, la star américaine est loin d'avoir fait stade comble et des places ont été bradées. Mais contrairement au concert polémique de l'Olympia, qui avait duré 45 petites minutes, le show de mardi a duré près deux heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.