Cet article date de plus de deux ans.

Vêtements d'occasion : les grandes surfaces commencent à s'y mettre

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Vêtements d'occasion : les grandes surfaces commencent à s'y mettre
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'industrie textile produit plus de CO2 que les transports aériens et maritimes. Une belle raison de recycler vestes, robes et pantalons. 

Au temple de la consommation, une petite révolution est en marche. Dans les grands magasins américains, les nouvelles collections en rayon côtoient désormais des vêtements déjà portés. "Si vous ne me l'aviez pas demandé, je n'aurai même pas remarqué que ce sont des vêtements d'occasion", explique une cliente. "C'est la première fois que je vois des vêtements de seconde main au milieu d'un grand magasin. Je trouve cela bien", précise une autre cliente.

Le marché du vêtement d'occasion grossit à un rythme effréné

Des manteaux, des robes, des sacs de seconde main sont revendus à prix cassés dans un magasin haut de gamme. Un choix stratégique car le marché du vêtement d'occasion grossit 20 fois plus vite que celui du vêtement neuf, jusqu'à atteindre les 4,5 milliards d'euros l'an dernier. De main en main, le vêtement d'occasion voyage et traverse aussi les frontières. À Paris, Margaux a refait la quasi-totalité de sa garde-robe avec des vêtements d'occasion.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Haute couture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.