Fashion Week printemps-été 2023 : un défilé chorégraphié chez Issey Miyake en hommage au créateur décédé

La maison japonaise Issey Miyake a rendu hommage vendredi 30 septembre à Paris à son fondateur avec un défilé chorégraphié, dont il était le pionnier

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Défilé Issey Miyake printemps-été 2023 le 30 septembre à la Paris Fashion Week  (DR)

C'est au nord de la capitale, au Paris Event Center, que le public est convié au défilé printemps-été 2023 de la maison japonaise. Avant que le show ne débute, il découvre sur plusieurs écrans géants la projection d'un portrait en noir et blanc d'Issey Miyake, décédé à l'âge de 84 ans en août dernier au Japon. Sous la photo est inscrit "I believe there is Hope in Design. Design evokes Surprise and Joy in People". 

Puis le défilé, designé par Satoshi Kondo, commence avec des tenues sobres, en noir et blanc, sur un fond musical de piano de Koki Nakano. La collection joue avec les formes, les couleurs et les textures. Au final les danseurs, en tenue aérienne de couleur chair, se joignent aux mannequins pour une performance dansante, marque de fabrique de la maison japonaise,  

Bouger, sautiller, danser, tournoyer... des vêtements pensés pour le mouvement

C'est dans les années 1990 que des danseurs de William Forsythe ont rejoint les mannequins d'Issey Miyake lors d'un défilé, chose inédite à l'époque mais de plus en plus fréquente aujourd'hui. La vision du vêtement dans lequel on peut bouger d'Issey Miyake l'a fait rencontrer le chorégraphe américain, pour qui il a créé les costumes de son ballet The Loss of Small Detail, en 1991.

Défilé Issey Miyake printemps-été 2023 le 30 septembre à la Paris Fashion Week  (DR)

Il avait également fait des costumes pour les chorégraphes Trisha Brown et Daniel Ezralow et les défilés de la maison sont souvent accompagnés de performances dansantes ou d'acrobaties. Et si souvent le choix d'un décor ou d'une scénographie fait oublier le vêtement, il n'en est rien dans le cas présent, bien au contraire.

Défilé Issey Miyake printemps-été 2023 le 30 septembre à la Paris Fashion Week  (DR)

La conception des sculptures

La collection de cette saison intitulée A Form That Breathes puise son inspiration dans l’exploration de la conception de sculptures. En évoquant le processus de création et la liberté de façonner une forme avec ses mains, la collection intègre des idées, des éléments et des textures propres à cet art. Résultat : des formes de vêtement uniques où chaque pièce devient sculpture. Pouvant sembler rigide au départ, fluide en mouvement, elle prend vie.

Il y a des silhouettes tridimensionnelles réalisées avec une seule pièce de tissu ou des imprimés créés à partir de formes en argile appliqués à la main sur le tissu pour apporter relief et texture. Les courbes sont omniprésentes mais il y a aussi des volumes angulaires comme pour créer des protections autour du corps. La palette vitaminée - vert, mauve, bleu - vient rafraîchir les looks gris et beige.

Depuis ses débuts, cette maison est toujours à l’affût de solutions pour la création de tissus et de vêtements alliant innovation et confort. Tradition, futurisme et fonctionnalité sont ici les maîtres mots ! Cette saison, au nombre des innovations : un tissu léger extensible avec une finition hydrofuge, des mailles sans couture et, même, une fibre de polyester développée par et en association avec Toray Industries Inc., réalisée à partir d'une source 100 % végétale. Si l’on compare aux fibres de polyester disponibles sur le marché dont 30% de la source est végétale, cette nouvelle fibre encore en développement n'utilise pas de pétrole dans sa source

Défilé Issey Miyake printemps-été 2023 le 30 septembre à la Paris Fashion Week  (DR)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fashion Week

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.