De Londres à l'Afrique, l'hommage unanime à Virgil Abloh, le directeur artistique de Louis Vuitton

Depuis le décès de Virgil Abloh, styliste et directeur artistique des collections homme de la maison Louis Vuitton, le monde de la mode pleure ce roi du streetwear de luxe qui s'était imposé en quelques années comme l'un des créateurs les plus "cools". 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Le créateur Virgil Abloh le 5 juillet 2021 à Paris  (CHRISTIAN VIERIG / GETTY IMAGES EUROPE)

La dernière collection de Virgil Abloh, directeur artistique homme de la maison française Louis Vuitton, a été présentée le 30 novembre à Miami, selon les souhaits du créateur américain décédé le 28 novembre d'un cancer à l'âge de 41 ans. La maladie qu'il combattait depuis deux ans n'avait pas été rendue publique.

La cérémonie annuelle de remise des prix du British Fashion Council, au Royal Albert Hall de Londres, lui a rendu hommage tout comme les créateurs de mode à travers le continent africain pour leur "avoir ouvert la voix" et permis de croire en leur rêve. 

Les British Fashion Awards rendent hommage à un "leader du changement" 

La cérémonie annuelle de remise des prix du British Fashion Council (BFC), au Royal Albert Hall de Londres, a honoré plusieurs grands noms du secteur le 29 novembre, dont le créateur Virgil Abloh, décédé la veille. Pionnier de la mode masculine chez Louis Vuitton, et premier directeur artistique noir d'une grande marque de luxe française, il a été nommé "leader du changement" et a fait l'objet d'éloges tout au long de la soirée. Une minute de silence a été observée au début de la cérémonie.

"Virgil Abloh était la véritable incarnation de la créativité", a déclaré la BFC à l'issue de la remise des prix. "Avec Off-White, Abloh a réimaginé ce que signifie la création de mode, et chez Louis Vuitton Men, il n'a pas seulement rendu le luxe identifiable à la culture, il en a fait une culture", a ajouté l'organisme.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par British Fashion Council (@britishfashioncouncil)

L'édition 2021 a vu Kim Jones remporter le prix du "designer de l'année", pour Dior Men et Fendi, et Tommy Hilfiger se voir décerner le prix "réalisation exceptionnelle"La créatrice britannique Stella McCartney et le rédacteur en chef du Vogue britannique Edward Enninful figurent parmi les 15 personnes reconnues comme "leaders du changement" dans le secteur.

En Afrique, le monde de la mode pleure celui qui "a ouvert la voie"

Les créateurs de mode à travers le continent africain ont rendu lundi 29 novembre un vibrant hommage au designer star américain Virgil Abloh pour leur "avoir ouvert la voix" et permis de croire en leur rêve. Ce fils d'immigrés ghanéens a été le premier grand créateur noir reconnu sur la scène de la mode, un monde souvent critiqué pour son manque de diversité.

"Merci Virgil pour ta bravoure et ton talent, qui ont changé les choses et permis à tant de gens d'être vus et entendus. Tu as aidé à ouvrir la voie. Nous ne t'oublierons jamais", a écrit sur Instagram le créateur de mode sud-africain Thebe Magugu, premier Africain lauréat du prix LVMH en 2019.

"C'est une immense perte pour la mode mondiale, d'autant plus choquante qu'elle était inattendue", a réagi auprès de l'AFP le créateur camerounais Imane Ayissi, qui a intégré en 2020 le cercle très fermé des grandes maisons défilant lors de la semaine de la haute couture à Paris. "Il reste un modèle pour tout une partie de la population en prouvant qu'il est possible de diriger créativement avec un immense succès une des toutes premières maisons de luxe quelles que soient son origine et sa couleur de peau".

Une forte influence dans le développement du streetwear

Né aux États-Unis, Virgil Abloh n'a jamais oublié ses origines ghanéennes : en janvier 2021, le créateur faisait monter sur les podiums de Louis Vuitton, le Kente, un tissu traditionnel du Ghana, porté lors des grandes cérémonies.

"Parce qu'un grand nombre d'Africains de la diaspora sont privés de leur culture en grandissant, la mode est l'un des mediums que Virgil Abloh a utilisés pour rendre hommage" au Ghana, a expliqué à l'AFP la créatrice nigériane Bubu Ogisi qui dirige la marque Iamisigo, dont les créations mettent à l'honneur tissus et techniques provenant du continent. Selon elle, Virgil Abloh a également eu une forte influence dans le développement de plusieurs marques de streetwear en Afrique. "De nombreux amis qui ont des marques au Nigeria et au Ghana se sont inspirés du modèle d'Off-White", la marque de streetwear de luxe créée par Virgil Abloh, dit-elle.

"Parti trop tôt, merci pour ton soutien aux skateurs africains", a publié sur Instagram la très tendance marque de vêtements de skate nigériane Wafflesncream. Fan de hip-hop et des cultures urbaines, Virgil Abloh avait notamment aidé au financement d'un skatepark à Accra, la capitale de son pays d'origine. 

Dans le pays ouest-africain, il avait également travaillé avec l'Unicef pour promouvoir l'éducation et l'entrepreneuriat. Durant toute sa carrière, le créateur a lutté pour plus d'inclusivité dans l'industrie de la mode. En 2017, il confiait lors d'une conférence à l'université américaine Harvard : "J'ai du mal à me considérer comme designer parce que les designers ne me ressemblent pas, c'est un vrai obstacle". 

Son parcours a permis de donner espoir à de très nombreux créatifs noirs, en Occident et sur le continent africain. "Dans le monde, un petit nombre seulement de personnes noires sont arrivées aussi haut, et ont promu l'idée que n'importe qui pouvait devenir ce qu'il voulait, Virgil Abloh était l'un d'eux", a dit Adedayo Laketu, jeune créateur nigérian qui a fondé la marque de couture Pith Africa. "Je veux faire un milliard de fois plus, et travailler encore plus dur car il m'a montré et dit que c'était possible".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fashion Week

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.