Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton, est mort à l'âge de 41 ans

Premier grand créateur noir, le styliste avait décroché en 2018 l'un des postes les plus enviés de la mode, dans la griffe fleuron de LVMH. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le designer Virgil Abloh lors d'un défilé Off White à Paris, le 27 septembre 2018. (REX/SHUTTERSTOCK / SIPA / SHUTTERSTOCK)

Virgil Abloh, styliste et directeur artistique des collections homme de la maison Louis Vuitton, est mort dimanche 28 novembre d'un cancer, à l'âge de 41 ans, selon le groupe LVMH. "Pendant plus de deux ans, Virgil a vaillamment combattu une forme rare et agressive d'un cancer, l'angiosarcome cardiaque. Il a choisi de mener cette bataille en privé depuis son diagnostic en 2019", est-il écrit sur le compte Instagram de l'artiste.

"Virgil était dévoué à son métier (...) à créer des voies pour une plus grande égalité dans l'art et le design. Il disait souvent 'Tout ce que je fais est pour le moi de quand j'avais 17 ans'. Il croyait profondément au pouvoir de l'art pour inspirer les générations futures", poursuit le post.

Fils d'immigrés ghanéens, Virgil Abloh est né le 30 septembre 1980 aux Etats-Unis, à Rockford (Illinois). Ce fan de hip-hop avait commencé ses activités de DJ au lycée, avant d'obtenir un diplôme en génie civil à l'Université du Wisconsin et en architecture à l'Illinois Institute of Technology.

Des collaborations à succès

Au début des années 2000, il était devenu consultant artistique pour Kanye West, conseillant le rappeur notamment sur ses pochettes de disques et les scénographies de ses concerts. Premier grand créateur noir, engagé pour l'affirmation des cultures afro-américaines, le styliste avait décroché en 2018 l'un des postes les plus enviés de la mode, dans la griffe fleuron de LVMH.

Roi du streetwear de luxe, il s'était imposé en quelques années comme l'un des créateurs les plus "cools". Sa marque de fabrique ? Un style reflétant la culture "street", avec ses baskets et ses sweats, mais aussi un logo aisément reconnaissable, fait de bandes obliques noires et blanches. Il s'était aussi fait remarquer grâce à des collaborations à succès avec Nike, Jimmy Choo, Moncler et Ikea, ou encore avec des rappeurs. En 2012, Virgil Abloh avait également créé un premier label, Pyrex Vision.

Un an plus tard était née Off-White, marque de streetwear de luxe, qui s'est imposée par la force de son graphisme avant d'évoluer vers des créations plus "couture". En 2015, la marque faisait partie des finalistes du prestigieux prix LVMH. Le groupe de luxe avait conclu un accord en juillet avec Virgil Abloh afin de devenir actionnaire majoritaire d'Off-White. Le styliste espérait se servir de son partenariat avec LVMH pour "favoriser une plus grande équité et inclusion dans les industries" qu'il servait.

Un artiste d'une "infinie curiosité"

Bernard Arnault, le président du groupe français, s'est dit "sous le choc" après la mort de Virgil Abloh. Il a salué "un designer de génie, un visionnaire" et "une belle âme". Kanye West lui a rendu hommage sur son site Sunday Service par un écran noir barré d'un message en "souvenir affectueux de Virgil Abloh". Sur Instagram, le rappeur canadien Drake lui a témoigné de son "amour pour l'éternité, mon frère".

Côté français, le footballeur Kylian Mbappé a écrit sur Twitter que "personne n'oubliera l'empreinte que [Virgil Abloh a] laissée". "Rest in Power" ("Repose dans la force"), a twitté l'acteur Omar Sy.

Artiste d'une "infinie curiosité", il a créé des "voies pour plus d'égalité dans l'art et le design", a salué sa famille qui appelle au respect de son intimité pour faire son deuil et "célébrer la vie de Virgil". Le designer était marié et père de deux enfants, Lowe et Grey Abloh.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mode

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.