Cet article date de plus de deux ans.

Marie Marvingt, le destin hors du commun d'une casse-cou

Publié Mis à jour
Marie Marvingt, le destin hors du commun d'une casse-cou
Marie Marvingt, le destin hors du commun d'une casse-cou Marie Marvingt, le destin hors du commun d'une casse-cou (France 2)
Article rédigé par France 2 - S.Piard, M.Barrois, M.Murviedro, P.Miette, J.Sarfati
France Télévisions
France 2

Méconnue du grand public, Marie Marvingt, infirmière, aviatrice et sportive hors pair, peut pourtant se targuer d'une vie d'exception. Une vie de défis et d'aventures, qu'explore le 13 Heures du dimanche 23 mai. 

Championne d'aviation, skieuse émérite et soldat décoré, l'incroyable parcours de Marie Marvingt aurait dû lui ouvrir les pages des livres d'histoire. Pourtant, l'aventurière reste une inconnue pour le grand public. À une époque où les femmes se marient et élèvent leurs enfants, Marie Marvingt se choisit un autre destin. Elle devient infirmière, et bat des records dans tous les sports possibles. En natation, elle traverse Paris en quatre heures, puis pédale durant le Tour de France et survole la mer du Nord vers l'Angleterre en ballon. À 52 reprises durant cette traversée, elle manque de se noyer. 

"La fiancée du danger" 

Les Français surnomment Marie Marvingt "la fiancée du danger". Rien ne l'effraie, pas même la guerre. Elle s'engage en 14-18 aux commandes d'un aéroplane. C'est alors la troisième femme au monde titulaire d'un brevet de pilote. "Toute sa vie, elle a voulu montrer de quoi les femmes étaient capables", commente Marie-Laure Griffaton, directrice des collections au musée de l'air et de l'espace du Bourget (Seine-Saint-Denis). Peu à peu, Marie Marvingt s'efface toutefois des magazines, et raconte ses aventures dans des conférences. 

À Nancy (Meurthe-et-Moselle), une association veille sur sa mémoire, et demande au président de la République de lui ouvrir les portes du Panthéon. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.