Le Festival du livre de Paris ouvre ses portes le 21 avril : cinq événements à ne pas rater

Découverte de l'Italie, pays invité d'honneur, sélection éclectique, partenariat avec TikTok... Pour cette nouvelle édition, les organisateurs attendent 100 000 visiteurs autour d'un vaste programme étendu sur les trois jours de festival.
Article rédigé par Marianne Leroux
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min
La deuxième édition du festival du livre de Paris aura lieu du 21 au 23 avril 2023 au Grand Palais éphémère. (FESTIVAL DU LIVRE DE PARIS)

Dédicaces, rencontres, conférences, tables rondes, visites... Le Festival du livre de Paris, qui se tient au Grand Palais éphémère, sur le Champ-de-Mars, et dans d'autres sites parisiens, du 21 au 23 avril, est l'occasion pour le grand public de découvrir les coulisses du monde littéraire. Mais on peut parfois s'y perdre… Franceinfo vous propose sa sélection. 

Un récent sondage du Centre national du livre (CNL) montre que 86% des Français "se déclarent lecteurs". En revanche, "le décrochage chez les 15-24 ans s'accentue avec une lecture stable par rapport à 2021 (80% qui se déclarent lecteurs), mais un net repli par rapport à 2019 (-12 points)". C'est pourquoi cette année, le Festival du livre mise sur la jeunesse avec l'entrée gratuite pour les moins de 25 ans, la possibilité de faire leurs achats avec le Pass Culture et un partenaire de taille, le réseau social TikTok, si suivi par le public adolescent. 

1 Critiques littéraires et booktokeurs en face-à-face

Depuis que le hashtag #BookTok existe sur la plateforme TikTok, il compterait près de 109 milliards de vidéos vues et partagées. C'est un des nouveaux phénomènes du réseau social, et le Festival du livre s'y est mis en créant son compte fin janvier. De nombreux booktokeurs (influenceurs livres sur TikTok) seront présents sur le salon pour rencontrer leurs abonnés et participer à des conférences. 

La critique littéraire remonterait à Aristote, mais au fil des siècles, elle a été réinventée de nombreuses fois jusqu'à atterrir sur nos smartphones. Elle s'exprime aujourd'hui sur les réseaux sociaux à la fois sur TikTok et sur YouTube. Deux rencontres en rendent compte au Festival du livre. Dans une première, Elise Lépine, journaliste au Point, Alice Develey, journaliste au Figaro littéraire, et la booktokeuse Valentine Tedo (@entouteslettres) discuteront des enjeux de ce métier et du rôle que joue la critique dans la vie d'un écrivain.

Comment agir contre les frontières d'accès à la lecture, qu'elles soient générationnelles, géographiques, sociales ou culturelles ? Comment s'engager pour la lecture auprès du plus grand nombre ? La réponse émergera sans doute lors de la deuxième rencontre, avec Sébastien Cavalier, président de Pass Culture, Ana Hours, de @entouteslettres, @marion.miralata et l'écrivain Alexandre Jardin.

"Profession Critique littéraire", vendredi 21 avril à 10 heures (Scène Suffren)

"Faisons tomber les frontières d'accès à la lecture !", vendredi 21 avril à 20 heures (Agora) 

2 Une nouvelle découverte littéraire de l'Italie

Pour cette deuxième édition du Festival du livre, c'est l'Italie qui est mise à l'honneur. A cette occasion, de prestigieux auteurs de la péninsule viendront à la rencontre de leur public français. Leurs éditeurs des deux côtés des Alpes se félicitent de cette nouvelle preuve d'une amitié culturelle multiséculaire. On vous recommande deux rencontres.

La première avec Maurizio Serra, diplomate, auteur, entre autres, de biographies primées (sur Marinetti, Malaparte, Svevo, D'Annunzio et, récemment, Mussolini). Il est aussi le premier membre italien... de l'Académie française ! Il parlera des relations entre la France et l'Italie, ces peuples cousins qui, au fil des siècles, se sont confrontés, entremêlés, soutenus et parfois (sacrément) affrontés pour, finalement, toujours collaborer à nouveau. 

Deuxième rencontre, avec trois amoureux de la péninsule : un journaliste, Ezio Mauro, un intellectuel, Carlo Ossola, et un auteur de BD, Miguel Vila. A leur manière originale, ils racontent l'Italie par l'actualité, les récits de BD et la littérature. A découvrir ! 

"Chères cousines, chers cousins", vendredi 21 avril à 11 heures (Pavillon italien) 

"L'Italie d'hier et d'aujourd'hui", vendredi 21 avril à 15 heures (Scène Bourdonnais)

3 Des rencontres avec le prix Goncourt, le Grand Prix de l'Académie française…

Les grands noms de la littérature française seront présents au festival. Quelques exemples : Edgar Morin, Laurent Gaudé, Amélie Nothomb, Daniel Pennac, Dany Laferrière, Eric-Emmanuel Schmitt... Certains ont même reçu les prix littéraires les plus prestigieux. Venez les découvrir en débat. 

Brigitte Giraud, prix Goncourt 2022, et Adèle Van Reeth, philosophe et écrivaine, emmèneront le public sur le chemin d'un deuil transcendé par la littérature. Elles essayeront ensemble de répondre à ces questions : comment vivre avec ceux qui ne sont plus ? Que peut la mémoire ? Comment affronter le temps qui passe inéluctablement ? Une discussion qui s'annonce passionnante. 

Autre rencontre que nous vous recommandons : Giuliano Da Empoli, auteur italo-suisse, lauréat du Grand Prix de l'Académie française 2022, et Pierre-Henry Gomont, auteur de bande dessinée multiprimé, évoqueront dans leur dialogue la Russie, ce pays plein de contradictions que la fiction révèle. Cet entretien sera suivi par une lecture d'extraits par le comédien Olivier Martinaud.

"Vivre avec…", vendredi 21 avril à 17 heures (Agora)

"La Russie, une fiction ?", dimanche 23 avril à 11 heures (Agora)

4 Les éditeurs indépendants ont la parole

Pour valoriser la présence des petites maisons d'édition, deux heures par jour leur seront consacrées. L'objectif de l'opération, intitulée Les Indés les yeux fermés et organisée en collaboration avec Fontaine O Livres, est de soutenir la richesse de l'édition indépendante.

Une première rencontre aura lieu samedi avec Gaëlle Belot, Sophie Bogaert (fondatrices des éditions Fugue), Antoine Mouton (auteur de HKZ, éditions Ypsilon), suivie par les coups de cœur "indés" de Natacha de la Simone (librairie L'Atelier, à Paris). Les éditions Fugue parlent d'amitié, de musique et d'incroyables destins – comme celui du pianiste star Nelson Freire, né dans les forêts brésiliennes, disparu il y a deux ans. Antoine Mouton, lui, évoque dans HKZ son amie comédienne Hermine Karagheuz, éprise de liberté.

Une deuxième rencontre se déroulera dimanche avec Francesca Napoli (2 sans 3 éditions), Isabelle Guibert (créatrice de la marque de papeterie La Fille des carnets), Sofia Karampali Farhat (autrice de Zaatar, éditions Bruno Doucey) suivie par les coups de cœur "indés" de Melisa Chali-Guerrien (librairie Carino, à Paris). Il sera question de livres délicats. Imprimés à Paris en risographie, les albums jeunesse de Francesca Napoli prennent des couleurs pétillantes, quand les cahiers d'écriture dirigée de La Fille des carnets nous donnent envie d'écrire.

"Les Indés les yeux fermés", samedi 22 avril à 14 heures (Atelier)

"Les Indés les yeux fermés", dimanche 23 avril à 11 heures (Atelier)

5 Des flâneries littéraires

Les flâneries sont l'occasion pour le public de découvrir la littérature en plein air, loin des allées et des stands du Grand Palais éphémère. Une de ces flâneries emmènera le public au cœur du 6e arrondissement, au Café de la mairie, place Saint-Sulpice. Un endroit définitivement lié à Georges Perec depuis octobre 1974, lorsque l'écrivain s'y est installé pendant trois jours pour décrire ce qu'il voyait : les voitures, les bus, les piétons, et tout "ce qui se passe quand il ne se passe rien". A l'occasion du Festival, un extrait de cette Tentative d'épuisement d'un lieu parisien devenu mythique sera lu par un comédien à l'endroit même où elle a été écrite. Denis Cosnard, auteur du Paris de Georges Perec, présentera le travail de l'écrivain et la façon dont cet orphelin en mal de racines s'est ancré dans l'espace parisien à travers les mots. 

Lumière et douceur printanière seront de mise dans les allées du Jardin des Tuileries ce dimanche matin. Une flânerie bucolique en plein cœur de la capitale, en compagnie d'Alain Baraton, le plus célèbre des jardiniers français. En véritable ange gardien de la nature, l'auteur du Dictionnaire amoureux des arbres vous invite à une déambulation érudite et parfumée dans l'un des plus beaux écrins de Paris. Il évoquera sa passion des arbres et comment les préserver et en prendre soin.

"Tentative d'épuisement d'un lieu parisien", samedi 22 avril à 16 heures (Café de la mairie, Paris 6e)

"Flânerie nature et végétale au cœur de Paris", dimanche 23 avril à 11 heures (Jardin des Tuileries, Paris 1er)

Infos pratiques :

Du vendredi 21 avril au dimanche 23 avril de 9 heures à 21 heures au Grand Palais éphémère.
Entrée : 5 euros. Gratuit pour les moins de 25 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.