Salon de Montreuil : des enfants nous racontent leur expérience de juré des Pépites 2020

Le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (SLPJ) dévoilera le 2 décembre ses fameuses Pépites. Ces prix de littérature jeunesse sont décernés par des jurys d'enfants. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Image d'illustration. Un petit garçon choisit un livre lors du Salon du livre de Montreuil de 2014.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"Quand j’ai reçu les livres, j’ai ouvert le colis et j’ai dit : huuuum, des livres … Puis j’ai tout lu d’un coup". A 8 ans ("et demi", précise-t-elle), Gaëlle est jurée d’un prix littéraire : les Pépites, prix du Salon du livre et de la presse jeunesse – France Télévisions. Aux côtés de neuf autres enfants, elle a l’importante mission de départager les cinq ouvrages de la sélection Livres illustrés.

Les Pépites couronnent chaque année le meilleur de la littérature jeunesse, sélectionné par des jurys d’enfants de 8 à 18 ans. Mercredi 2 décembre, après un débat entre jurés organisé par visioconférence, un seul livre par catégorie (Fictions ados, Fictions junior, Bandes dessinées et Livres illustrés), recevra une Pépite. Comme le veut la tradition, la remise de ces prix marque l’ouverture du Salon de Montreuil. Ce grand rendez-vous annuel de la littérature jeunesse a été maintenu malgré la pandémie, mais a dû bouleverser son programme : cette année, exit la déambulation entre les stands de livres et les conférences, le menu se compose d'une exposition, de rencontres à distance et d'émissions diffusées sur la "télé du salon".

>> Découvrez la belle sélection des Pépites 2020, prix du Salon du livre jeunesse de Montreuil-France Télévisions

"J’ai vu l’annonce pour participer au jury et je me suis dit que ça pourrait être un bon exercice pour ma fille de partager ce qu’elle ressent quand elle lit", explique Mialy, maman de Gaëlle et habituée du Salon du livre de Montreuil. "Je trouve cela chouette que ce prix reflète le goût des enfants", renchérit Julie. Son fils Robin, 14 ans, est juré dans la catégorie Fictions ados. Un de ses favoris de la sélection ? Ogresse, d’Aylin Manço (Sarbacane), un roman sur une relation mère-fille bouleversée par une histoire… de cannibalisme.

Découvrir de nouveaux livres

"J’ai trouvé le scénario très original et on s’attache beaucoup aux personnages", argumente le jeune juré. "L’histoire est complexe et au final c’est hyper intéressant et prenant". Un coup de cœur partagé par une autre jurée : Selma, 17 ans, qui envisage de défendre ce livre lors du débat de mercredi. "C’est très poétique, c’est la première chose que je me suis dit en fermant le livre", se souvient la lycéenne, touchée par l’amour filial qui lie les personnages du roman.

Selma l’avoue, ce n’est pas un livre qu’elle aurait pensé apprécier au premier coup d'oeil. "C’est pour cela que c'est super", explique cette amatrice de romans policiers et de classiques. "Cela me montre que ce que j’aime est plus diversifié que ce que je pensais".

Un sentiment de découverte que partage Bianca, 13 ans et membre du jury BD qui classe Le discours de la panthère de Jérémie Moreau (éditions 2024), parmi ses lectures préférées. "Je ne l’aurais pas acheté de moi-même, car ce n’est pas trop mon style, je préfère les récits fantastiques d’habitude", expose-t-elle. Finalement, "ça m’a embarquée, c’était super beau", dit la collégienne, conquise. Côté Fictions junior, Emilie, 11 ans, a été agréablement surprise par le roman L’Anguille de Valentine Goby (éditions Thierry Magnier). "Il parle d’une fille sans bras et de son ami obèse. Sur le papier, ça semble un peu bizarre alors qu’en fait c’est très bien", raconte la lectrice. Un ouvrage qui a également tapé dans l’œil de Martin, élève en classe de 5e : "Avec le thème, on s’attend à quelque chose de triste alors qu’en fait c’est très drôle", dévoile-t-il.

Résultats le 2 décembre à 18h20

Les jurés de chaque catégorie se retrouveront ce mercredi après-midi par visioconférence pour sceller le sort des ouvrages en compétition. A l’approche du délibéré, Tilelli, 9 ans et membre du jury Livres illustrés se dit "un peu stressée". "J’ai un peu peur que le livre que je dois défendre ne gagne pas", confie la petite fille, qui entend voter pour Le Caramel du jurassique de Roxane Lumeret (Albin Michel Jeunesse). Klervi, du jury BD, se sent au contraire détendue et a "très envie de voir comment ça va se passer et de découvrir l’avis des autres jurés".

Pas d’indécision pour cette dernière, elle compte défendre son "coup de cœur" : Ama : le souffle des femmes de Franck Manguin et Cécile Becq (Sarbacane). Seul regret pour les jurés : ne pas pouvoir se rencontrer pour débattre cette année. "Je suis un peu déçue, confie Emilie, surtout que j’aurais aimé retourner au Salon du livre". Mais la petite fille reste philosophe : "Je me dis que c’est mieux que rien car ça aurait pu être annulé." Les résultats des Pépites seront dévoilés le 2 décembre à 18h20.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.