Le frère de Yann Moix l'accuse d'avoir été son "tortionnaire"

Dans une lettre ouverte publiée par "Le Parisien", Alexandre Moix affirme que l'enfance martyre décrite par son aîné dans son roman "Orléans" était en réalité la sienne, et que Yann Moix lui a fait subir de multiples sévices.

L\'écrivain Yann Moix, le 4 juin 2018, à Calais (Pas-de-Calais).
L'écrivain Yann Moix, le 4 juin 2018, à Calais (Pas-de-Calais). (MAXPPP)

C'est un nouvel acte de la tragédie familiale des Moix. Dans une lettre ouverte publiée par Le Parisien, samedi 24 août, Alexandre Moix, petit frère de Yann Moix, accuse son aîné d'avoir été son "tortionnaire" et d'avoir fait passer pour siennes, dans son dernier roman Orléans (Grasset), les violences qu'il a infligées à son cadet dans leur enfance. Alexandre Moix confirme ainsi la version des faits présentée par le père de la fratrie, José Moix, dans une lettre à L'Obs.

J'ai subi vingt ans durant des sévices et des humiliations d'une rare violence de sa part. Ceux-là mêmes qu'il décrit dans son roman, en les prêtant à nos parents.Alexandre Moixdans une lettre ouverte au "Parisien"

"Aujourd'hui, je ne peux plus le plaindre, le couvrir ni me taire. Il sacrifie la réalité sur l'autel de ses ambitions littéraires. C'en est trop", explique Alexandre Moix, dénonçant "l'ampleur des immondices" que son frère, nombriliste et "prêt à tout", "déverse dans son roman et dans les interviews qu'il donne", selon lui

"Une imagination débordante en matière de sévices"

Le cadet dépeint son aîné en "Petit Prince" ne supportant pas la présence de ce petit frère, plus jeune de quatre années. Et Alexandre Moix dresse la liste glaçante des sévices et agressions dont il accuse Yann Moix. "Tentative de défenestration" et "de noyade" lorsqu'il avait 2 ans, séquestration dans le grenier à l'âge de 7 ans, "destruction systématique de [ses] nouveaux jouets", traque dans la maison, couteau de cuisine à la main et menaces de l'égorger, tentatives d'étranglements et pluies de coups en pleine nuit, humiliations verbales le jour...

"En matière de sévices, Yann [Moix] faisait preuve d'une imagination débordante", résume Alexandre Moix, confirmant ainsi les dires de son père, José Moix, à L'Obs. Egalement écrivain et documentariste, le cadet affirme qu'à l'âge adulte, son aîné a continué de tenter de lui nuire et de l'empêcher de faire carrière. Mais ce que ne tolère pas Alexandre Moix, écrit-il, c'est que Yann Moix, se dresse désormais "comme le porte-flambeau de la cause des enfants malheureux".