Prix Renaudot 2020 : Joncour éliminé de la deuxième sélection, Marie-Hélène Lafon et Irène Frain toujours en lice

Le prix Renaudot sera remis le 10 novembre prochain, en même temps que le Goncourt.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marie Hélène-Lafon en 2017 à Paris.  (JOEL SAGET / AFP)

Le Renaudot resserre sa sélection. Les romanciers Serge Joncour (Nature humaine) et Jean Rolin (Le Pont de Bezons), deux poids lourds de la rentrée littéraire, ont été éliminés de la deuxième sélection du prix Renaudot, qui a conservé entre autres Irène Frain et Jean-Paul Enthoven. De quatorze titres dans sa première liste dressée début septembre, le jury est descendu à neuf. Et il a au passage ajouté un roman qu'il n'avait pas retenu initialement, Les Démons de Simon Liberati. La liste des essais a été réduite de six à quatre titres, dont le remarqué L'Autre Rimbaud de David Le Bailly.

Le Renaudot, décerné le même jour que le Goncourt, le 10 novembre cette année, peut réserver des surprises. En 2019, le lauréat, Sylvain Tesson (La Panthère des neiges), n'était mentionné dans aucune sélection. Et en 2018, la lauréate Valérie Manteau (Le Sillon) avait été repêchée alors qu'elle ne figurait pas parmi les finalistes. 

La deuxième sélection des romans :
- Jean-Paul Enthoven, Ce qui plaisait à Blanche (Grasset)
- Irène Frain, Un crime sans importance (Seuil)
- Marie-Hélène Lafon, Histoire du fils (Buchet-Chastel)
- Hervé Le Tellier, L'Anomalie (Gallimard)
- Simon Liberati, Les Démons (Stock)
- Diane Mazloum, Une piscine dans le désert (JC Lattès)
- Etienne de Montety, La Grande Epreuve (Stock)
- Anthony Palou, La Faucille d'or (Rocher)
- Patricia Reznikov, Amrita (Flammarion)

La deuxième sélection des essais :
- Olivier Bétourné, La Vie comme un livre (Philippe Rey)
- Dominique Fortier, Les Villes de papier (Grasset)
- David Le Bailly, L'Autre Rimbaud (L'Iconoclaste)
- Frédéric Pajak, Manifeste incertain 9 (Noir sur Blanc)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.