Prix Médicis : Éric Reinhardt, Camille de Toledo et Hervé Le Tellier dans la deuxième sélection, Emmanuel Carrère n'y figure plus

Le lauréat du prix Médicis 2020 sera connu le 6 novembre.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'écrivain Éric Reinhardt le 9 avril 2016 à Saragosse, en Espagne (JAVIER BELVER / EFE / MaxPPP)

Le jury du prix Médicis a communiqué vendredi soir sa deuxième sélection dans la course à cette précieuse distinction littéraire. Il reste dix romans français et sept étrangers. Côté français, Éric Reinhardt, Camille de Toledo et Hervé Le Tellier, entre autres, sont toujours en lice. En revanche, Emmanuel Carrère (Yoga), sujet d'une controverse ces derniers jours sur des aspects autobiographiques de son ouvrage, et Sarah Chiche (Saturne) n'y apparaissent plus.

Prix Médicis, deuxième sélection de romans français :

Chloé Delaume Le Cœur synthétique (Seuil)
Pierre Ducrozet, Le Grand vertige (Actes Sud)
Laure Gouraige, La fille du père (P.O.L)
Hervé Le Tellier, L’Anomalie (Gallimard)
Celia Levi, La Tannerie (Tristram)
Jean-Pierre Martin, Mes fous (L’Olivier)
Diane Mazloum, Une piscine dans le désert (JC Lattès)
Laurent Mauvignier, Histoires de la nuit (Minuit)
Eric Reinhardt, Comédies françaises (Gallimard)
Camille de Toledo, Thésée, sa vie nouvelle (Verdier)

Deuxième sélection de romans étrangers :

Eva Baltasar, Permafrost (Verdier) 
Brit Bennett, L'Autre moitié de soi (Autrement)
Colum McCann, Apeirogon (Belfond)
Antonio Muñoz Molina, Un promeneur solitaire dans la foule (Seuil)
Ghazi Rabihavi, Les garçons de l’amour (Serge Safran)
Jon Kalman Stefansson, Lumière d'été, puis vient la nuit (Grasset)
Charles Yu, Chinatown, intérieur (Aux Forges de Vulcain)

Sélection essais et documents :

Olivier Betourné, La vie comme un livre (Philippe Rey)
Luc Bronner, Chaudun, la montagne blessée (Seuil)
Johann Chapoutot, Libres d’obéir : Le management, du nazisme à aujourd’hui (Gallimard)
Georges Didi Huberman, Éparses (Éditions de Minuit)
Fang Fang, Wuhan, ville close (Stock)
Christophe Granger, Joseph Kabris ou les possibilités d’une vie (Anamosa)
Karl Ove Knausgaard, Fin de combat (Denoël)
Baptiste Morizot, Raviver les braises du vivant (Actes Sud)
Nathalie Léger, Suivant l’azur (POL)
Sandra Lucbert, Personne ne sort les fusils (Seuil)
Benoît Peeters, Sandor Ferenczi (Flammarion)
Muriel Pic, Affranchissements (Seuil)
Pascal Quignard, La Réponse à Lord Chandos (Galilée) et L'homme aux trois lettres (Grasset)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.