Cet article date de plus de trois ans.

Les ministres de la Culture et de l'Economie annoncent des mesures de soutien aux libraires et aux petits éditeurs

Les libraires indépendants et les petits éditeurs, menacés par les conséquences de la crise sanitaire, vont recevoir plusieurs fonds de soutien, a annoncé le gouvernement

Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une librairie à Bordeaux, le 25 mai 2020 (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS via AFP)

Des fonds de soutien à destination des librairies indépendantes et des maisons d'édition, en difficulté avec la crise sanitaire, vont être mis en place, en complément de premières mesures pour soutenir la filière livre, ont annoncé mardi les ministres de l'Economie et de la Culture.

Ce plan a "vocation à compléter, de manière ciblée, les dispositifs massifs mis en place par le gouvernement depuis le début de la crise", a affirmé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, alors que plus de 230 millions d'euros sont mobilisés par l'Etat en faveur du livre depuis le début de la crise sanitaire. "Ce plan permet d'accompagner les libraires, les éditeurs et les auteurs dans cette période très compliquée", a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre de la Culture Franck Riester a expliqué que "ces nouvelles mesures ont deux objectifs principaux : en premier lieu soutenir les librairies indépendantes, réseau dense de professionnels, qui sont le poumon économique de la chaîne du livre. Ensuite, accompagner les maisons d'édition qui sont les garantes de la vitalité et de la diversité éditoriale française".

Moderniser les équipements des libraires

Le premier fonds, de 25 millions d'euros, sera à destination des librairies indépendantes pour faire face à leurs difficultés financières, le second, de 5 millions d'euros, concerne les petites maisons d'édition, celles qui réalisent un chiffre d'affaires entre 100 000 et 10 millions d'euros, précise le communiqué des deux ministères.

La mise en place de ces fonds était inscrite au troisième projet de loi de finances rectificative présenté mercredi en conseil des ministres.

Une enveloppe de 12 millions d'euros servira à favoriser la modernisation des équipements des librairies et à mieux organiser leurs plateformes de vente à distance.

Un collectif de plus de 600 éditeurs, auteurs et libraires avait appelé fin mai, dans une tribune adressée au chef de l'État, à "sauver" la filière du livre : la fermeture complète des librairies a entraîné, pour celles-ci, une perte de la quasi-totalité de leur chiffre d'affaires et de plus de 80% pour les maisons d'édition, affirmaient les signataires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.