"Emmanuel Macron a fait un mois de cartes postales symboliques"

Françoise Degois, conseillère politique, est l'invitée du Grand Soir 3  ce mercredi 7 juin pour évoquer les cent derniers jours du quinquennat Hollande et les trente premiers d'Emmanuel Macron.

France 3

Pour Emmanuel Macron, "c'est un premier mois à 90% réussi sur le plan de la communication. Je vois de belles cartes postales : Macron avec Trump, Poutine, les spationautes. Il fait beaucoup de symbolique", estime Françoise Degois, journaliste devenue conseillère politique.

Dans son livre Il faut imaginer Sisyphe heureux, Françoise Degois décrit un François Hollande bluffé par Emmanuel Macron, mais critique aussi. "Critique parce que trahi. Il a passé sa vie à voir tous ses adversaires arriver, à déceler tous les pièges", explique-t-elle.

Hollande trahi "avec méthode"

Et de poursuivre : "Macron est la seule personne qu'il n'a jamais vu arriver. C'était comme son enfant. Hollande a fait Macron. Il l'a porté. Et quand il renonce à se représenter, "pour la première fois de sa vie, il s'est trouvé sans solution. Il a passé de très mauvais moments". "Les Français regretteront l'art du compromis de François Hollande et une certaine forme d'humanité", conclut Françoise Degois.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande serre la main d\'Emmanuel Macron sur le perron de l\'Elysée, avant de s\'entretenir avec lui pendant près d\'une heure dans le bureau présidentiel. 
François Hollande serre la main d'Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée, avant de s'entretenir avec lui pendant près d'une heure dans le bureau présidentiel.  (BENOIT TESSIER / REUTERS)