Elena Ferrante : un nouveau roman de la mystérieuse auteure annoncé pour novembre en Italie

Ce nouveau livre sera publié le 7 novembre en Italie. Aucune date n'a été pour l'instant communiquée pour sa sortie en France. 

Deux tomes de la saga L\'amie prodigieuse en italien. 
Deux tomes de la saga L'amie prodigieuse en italien.  (GABRIEL BOUYS / AFP)

Après la saga de L'amie prodigieuse, succès littéraire mondial, la mystérieuse auteure signant du nom d'Elena Ferrante (c'est un pseudonyme) revient avec un nouveau roman, a annoncé son éditeur italien Edizioni E/O. Le livre sera sur les étagères des librairies italiennes le 7 novembre prochain.

"Nous sommes heureux d'annoncer que le nouveau roman d'Elena Ferrante sera en librairie le 7 novembre 2019."

Sa date de publication en France n'a pas encore été annoncée par son éditeur français, Gallimard.

Un extrait dévoilé

Pour l'instant, ni le titre, ni le synopsis n'ont été dévoilés. Mais un court extrait a été publié par l'éditeur italien d'Elena Ferrante, donnant quelques (minces) indices sur le contenu de ce prochain roman. 

Ce premier extrait mystérieux (ci-dessous) témoigne avec poésie du sentiment d'indécision de la narratrice, raconté à partir d'un souvenir. Cette dernière se remémore le départ de son père de la maison familiale napolitaine, dans le quartier Rione Alto. Avant de s'en aller, le père dit à la mère qu'il trouve sa fille (la narratrice) très laide. Un souvenir douloureux, raconte-t-elle, resté gravé dans sa mémoire. Dans ce récit, la narratrice s'interroge : ce souvenir est-il le début d'une nouvelle histoire ? Au moment même où elle écrit, elle ne le sait pas. 

Retour à Naples

Ces premières lignes nous indiquent également que le roman pourrait prendre pour décor la ville de Naples, comme dans L'amie prodigieuse. Cette saga, dont le premier tome a été publié en 2011, cumule 10 millions de lecteurs dans le monde et a été traduite en 42 langues. En 2018, HBO et Canal ont adapté en série cette histoire d'amitié entre deux Napolitaines. Un succès teinté d'énigme, car Elena Ferrante, cultive le mystère autour de sa véritable identité. Dans son livre Frantumaglia, l'écriture et ma vie, publié en France en janvier 2019, l'auteure expliquait son choix de rester anonyme.

Voici l'extrait en italien. Il a également été traduit en anglais par la maison d'édition américaine de l'auteure.

"Due anni prima di andarsene di casa mio padre disse a mia madre che ero molto brutta. La frase fu pronunciata sottovoce, nell’appartamento che, appena sposati, i miei genitori avevano acquistato al Rione Alto, in cima a San Giacomo dei Capri. Tutto - gli spazi di Napoli, la luce blu di un febbraio gelido, quelle parole - è rimasto fermo. Io invece sono scivolata via e continuo a scivolare anche adesso, dentro queste righe che vogliono darmi una storia mentre in effetti non sono niente, niente di mio, niente che sia davvero cominciato o sia davvero arrivato a compimento: solo un garbuglio che nessuno, nemmeno chi in questo momento sta scrivendo, sa se contiene il filo giusto di un racconto o è soltanto un dolore arruffato, senza redenzione..."