Economie : comment éviter la crise ?

Pour Pierre-Yves Gomez, économiste et auteur, le système capitaliste spécule sur l’avenir, sans limites.

“Il est fou de concevoir un capitalisme sans limites, une croissance infinie, alors que nous vivons justement dans un monde aux ressources limitées”, commence Pierre-Yves Gomez, économiste et auteur de “L’esprit malin du capitalisme, comprendre la crise qui vient” (éditions Desclée de Brouwer). Poursuivant sa réflexion, cet enseignant à l’EM Lyon, critique les économies dispendieuses : “La spéculation, c’est d’imaginer que le capital va tellement gonfler que les dettes contractées vont devenir dérisoires. Ce que l’on se dit en tant que particulier quand on achète un appartement trop cher pour nos moyens, on se le dit à l’échelle planétaire”.

Le double jeu du capitalisme

“L’esprit du capitalisme est à la fois malsain et rusé, c’est pour cela que j’emploie le mot malin, car il nous entraîne tous dans cette spéculation”, poursuit Pierre-Yves Gomes, qui affirme que “du trader à AirBnb, à Blablacar, tout le monde est un micro-capitaliste. Avant, on offrait gratuitement sa place à l’autostoppeur… Désormais, la voiture est un moyen de gagner de l’argent”. Alors, pour échapper à ce qui semble inévitable, “il n’y a pas de vraie solution, hormis revenir à hauteur d’homme, hormis se baser sur des choses comme la citoyenneté, l’amitié, l’amour, la famille… Car plus on pense au capitalisme, plus on l’entretient jour après jour”, conclut l’auteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Billets de francs CFA,  (Communauté financière africaine), est la monnaie de 14 pays d\'Afrique de l\'Ouest et centrale. Le ministre des finances, Bruno Le Maire, a assuré que la France était ouverte à une réforme ambitieuse du Franc CFA.
Billets de francs CFA,  (Communauté financière africaine), est la monnaie de 14 pays d'Afrique de l'Ouest et centrale. Le ministre des finances, Bruno Le Maire, a assuré que la France était ouverte à une réforme ambitieuse du Franc CFA. (ISSOUF SANOGO / AFP)