"Cambadélis a triché pour son doctorat" (Laurent Mauduit)

Le journaliste de Mediapart Laurent Mauduit met en cause le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, dans un livre à paraître ce jeudi. Dans "A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient", il l'accuse d'avoir un doctorat de complaisance. Accusation démentie par l'intéressé.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Les combinards ". C'est le sobriquet peu flatteur dont le journaliste Laurent Mauduit a affublé trois personnalités socialistes dans son dernier livre à paraître ce jeudi : "A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient". Dans ce petit cercle dessiné par le co-fondateur de Mediapart se trouvent Manuel Valls, Jean-Marie Le Guen et Jean-Christophe Cambadélis. C'est ce dernier qui est mis en cause pour ses diplômes.

"Il a triché " L. Mauduit

"Il a triché : pour entrer en doctorat, il faut avoir eu au préalable un DEA ou un DESS. Il n'a aucun des deux ", dénonce Laurent Mauduit. Selon lui, c'est par une tractation avec son directeur de thèse de l'époque, un sociologue décédé depuis que l'actuel Premier secrétaire du PS a décroché son diplôme.

"Vengeances et mesquineries d'un autre temps " JC Cambadélis

Version démentie par Jean-Christophe Cambadélis : "C'est du très grand n'importe quoi ", répond-il, parlant de "vengeances et mesquineries d'un autre temps ".  "*Il y a près de quarante ans, étudiant en licence, j'ai obtenu une dérogation de l'Université Paris VII-Jussieu -signée par le président de l'Université de l'époque Jean-Jacques Foll- pour m'inscrire en maîtrise,

c'était légal et usuel, dans le cadre d'une inscription sur compétences acquises. J'ai obtenu ma maîtrise puis j'ai passé mon doctorat de 3e cycle* ", assure l'intéressé.

Laurent Mauduit, qui ne produit pas non plus de preuve de l'établissement d'un faux, estime que "ce démenti ne dément rien ". "C'est quoi cette dispense ? Je ne connais qu'un seul cas, c'est quand un étudiant accomplit une mission de service public. Par exemple, c'est un travail pour la MNEF [mutuelle étudiante liquidée en 2000 suite aux affaires judiciaires, remplacée par la LMDE; NDLR]. Et donc, je pose la question : est-ce que c'est parce qu'il a eu un emploi fictif pour la MNEF que l'université l'a récompensé ? ", s'interroge le journaliste. L'université Paris-VII, de son côté, assure avoir vérifié que le doctorat de Jean-Christophe Cambadélis avait été obtenu "de manière tout à fait régulière ".

A VOIR AUSSI :

►►►Jean-Christophe Cambadélis, invité de France Info