Bande dessinée : Mickey est de retour

Une séries d'albums inédits de Mickey Mouse, signés par des auteurs français, sort chez Glénat. Et la petite souris de Disney est à l'honneur de Radio France fête le livre, à la Maison de la Radio.

Le Mickey signé Régis Loisel dans \"Café Zombo\".
Le Mickey signé Régis Loisel dans "Café Zombo". (RÉGIS LOISEL / GLÉNAT BD / DISNEY 2016)

C'est le grand retour de Mickey Mouse, avec la sortie d'albums BD originaux en français, signés Cosey, Trondheim, Keramidas, Tebo ou encore Loisel, le 26 novembre. Tout vient de l'éditeur de Jacques Glénat : sa grande passion, enfant, c'était Mickey. Quand Disney a mis en vente les droits de création en langue française d'un certain nombre de personnages, comme Mickey ou Donald, il s'est mis sur les rangs, et il était tellement passionné qu'il a remporté le marché.

Il a choisi, non pas de faire travailler des mercenaires anonymes, mais plutôt d'aller proposer à de grands auteurs de BD, dont il savait qu'ils avaient la passion pour ce petit personnage américain, né en 1928, de plancher sur les nouveaux Mickey. C'est ainsi que Cosey signe Une Mystérieuse mélodie, Lewis Trondheim et Nicolas Keramidas proposent Mickey's Craziest Adventures. Pour Tebo, s'est penché sur La Jeunesse de Mickey et Loisel signe Café Zombo.

Lewis Trondheim, Régis Loisel et Tebo sont d'ailleurs réunis pour une rencontre "autour de Mickey" dans le cadre de Radio France fête le livre, samedi à la Maison de la radio à Paris. 200 auteurs sont présents tout le week-end à la Maison de la Radio, notamment des auteurs de bande-dessinées, pour fêter notamment un grand retour : celui de Mickey, et en français s'il vous plaît.

Mickey, un symbole américain et mondial

Qui dit plusieurs auteurs, dit plusieurs traits différents, mais le trait de Mickey a toujours été différent. D'ailleurs ce n'est pas Walt Disney qui a inventé ce personnage, il n'est que l'organisateur, l'entrepreneur. Le véritable inventeur, c'est Ub Iwerks, qui était sous contrat avec Disney, et qui a dessiné, sur commande, cette petite souris, d'abord dans un dessin-animé (Steamboat Willie, 1928), avant de devenir une bande dessinée.

Le Mickey de Floyd Gottfredson, dans les années 30.
Le Mickey de Floyd Gottfredson, dans les années 30. (BLLOMBERG / GETTY IMAGES / DISNEY)

Il y a donc plusieurs Mickey, c'est ainsi par exemple que Régis Loisel est allé chercher sa référence chez Floyd Gottfredson, le grand dessinateur de Mickey entre les années 30 et les années 70, un véritable génie graphique. Loisel se rapproche de ce Mickey, celui qui avait une culotte rouge à boutons jaunes et des petites pattes. 

Mais d'autres le font beaucoup plus "bébé", alors que Mickey est avant tout un logo : un cercle et deux oreilles, devenus une sorte de symbole américain mondial.