Consentement : faut-il un âge pour dire "oui" ?

Dans "Le Consentement", sorti en librairies jeudi 2 janvier, l'éditrice Vanessa Springrora livre son témoignage choc sur sa relation sous emprise avec l'écrivain Gabriel Matzneff alors qu'elle n'avait que 14 ans. Ce livre relance le débat sur l'âge minimal de consentement à un acte sexuel, réclamé par plusieurs associations.

France 3

Elle n'avait que 14 ans, il en avait 50. Elle, c'est Vanessa Springrora. Elle lève le voile sur son histoire, celle vécue avec un homme qui a profité de sa naïveté, Gabriel Matzneff, écrivain connu pour ces récits témoignant de ses expériences pédophiles. Le livre est intitulé Le Consentement, et c'est précisément la question qu'il pose. La France doit-elle inscrire dans la loi un âge minimal de consentement à un acte sexuel ? Oui, selon les associations de protection de l'enfance. Tous les autres pays européens l'ont fait.

Le procès de Pontoise avait indigné les associations de protection de l'enfance

Fin 2017, une affaire avait déjà remis cette question au cœur des débats judiciaires, celle dite du procès de Pontoise (Oise). Un homme de 28 ans qui avait eu une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans n'avait pas été poursuivi pour viol. La toute jeune fille avait été considérée comme consentante. Pour l'ancien président du tribunal pour enfants de Bobigny (Seine-Saint-Denis), il faut quitter le terrain du consentement dans les affaires qui impliquent des mineurs. Actuellement, aucun texte n'est en cours d'élaboration en France pour changer la loi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le livre \"Le Consentement\", de Vanessa Springora, revient sur sa relation avec l\'écrivain Gabriel Matzneff.
Le livre "Le Consentement", de Vanessa Springora, revient sur sa relation avec l'écrivain Gabriel Matzneff. (MARTIN BUREAU / AFP)