Pokémon Go, le jeu de Nintendo à la réussite extraordinaire

Le phénomène a envahi le monde depuis le début de la semaine. Pokémon Go figure déjà en tête des applications les plus téléchargées et l'action de Nintendo a fait un bond de plus de 16%.

Des joueurs les yeux rivés sur leur téléphone courant après de petits monstres fictifs dans un monde bien réel. À Central Park, les utilisateurs de Pokémon Go ont créé un embouteillage. Des animaux mythiques inventés par Nintendo il y 20 ans et qu'il faut tous attraper. Le jeu utilise la réalité augmentée, technique ajoutant des éléments virtuels dans le monde réel. Pour y jouer, il faut détecter sur la carte les signes du Pokémon, scanner les alentours en mode appareil photo avant de lancer une balle virtuelle pour capturer la créature.

Une dimension sociale

Les Pokémon se cachent près de parcs, églises et rivières. Pour les attraper, il faut donc sortir de chez soi. "Là, je m'arrête trois stations avant d'arriver au travail parce que je me dis qu'il y a peut-être des Pokémon que je vais rencontrer sur le chemin du boulot. Quand j'ai une course à faire, je vais y aller à pied plutôt que de prendre le vélo, le métro ou le bus.", rapporte un utilisateur. Téléchargé 7 millions de fois aux États-Unis, le jeu est gratuit avec des options payantes. Il a rapporté en une semaine 12 millions d'euros à Nintendo. Sorti le 6 juillet aux États-Unis, le jeu devrait officiellement arriver en France avant la fin du mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un utilisateur de Pokémon Go tente de capturer un Ramoloss dans un parc à Hanovre, en Allemagne, le 13 juillet 2016, jour de la sortie de l\'application dans le pays.
Un utilisateur de Pokémon Go tente de capturer un Ramoloss dans un parc à Hanovre, en Allemagne, le 13 juillet 2016, jour de la sortie de l'application dans le pays. (SEBASTIAN GOLLNOW / AFP)