"Il faut se déplacer pour éviter de se faire manger par les zombies !" : les arènes d'e-sport en réalité virtuelle, un concept en plein essor

Les arènes d'e-sport en réalité virtuelle se sont multipliées ces dernières semaines en France à l'image de celle de Beauchamp dans le Val-d'Oise. Un réseau en pleine expansion pour le plus grand plaisir des amateurs de jeux vidéo.

Article rédigé par
Boris Hallier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Plusieurs arènes de e-sport en réalité virtuelle ont ouvert leurs portes ces dernières semaines en France à Nantes, Reims, Strasbourg ou Bourgoin-Jallieu. Un réseau en pleine expansion. Ici, la salle EVA de Beauchamp dans le Val d'Oise. (BORIS HALLIER / FRANCEINFO)

C'est un concept en plein essor. Les amateurs de jeux vidéo connaissent déjà la réalité virtuelle mais avec le développement de cette nouvelle technologie, ce n'est plus dans leur canapé que les gamers jouent mais dans de grandes salles où ils peuvent se déplacer.

Plusieurs arènes d'e-sport en réalité virtuelle ont ouvert leurs portes ces dernières semaines en France, à Nantes, Reims, Strasbourg ou Bourgoin-Jallieu. On a testé le concept pour vous dans une salle du Val-d'Oise, à Beauchamp.

Départ pour une autre dimension

En entrant dans ce grand hangar, on est d'abord frappé par les nombreux carrés noirs et blancs qui recouvrent le sol, et ce n'est pas pour la décoration. "On peut se dire que c'est un sol posé comme ça à l'arrache mais non, c'est un QR Code géant, on s'est pris la tête à le poser, souligne Greg, le responsable de l'arène. "La VR repère les QR Code sur les murs et c'est pour ça que vous n'êtes pas attaché avec un câble comme d'autres trucs de VR", poursuit-il.

Pour les non-initiés, la VR c'est la réalité virtuelle. Une fois le casque posé sur les yeux, les joueurs sont dans une autre dimension. "J'ai deux arènes de 500 m², on a du mode zombie, du mode battle, Legend of Mars, c'est du paint ball, du laser game mais 2.0", énumère Greg.

"À l'intérieur c'est physique !"

Surtout, n'oubliez pas votre arme, votre sac à dos ordinateur, vos lunettes de réalité virtuelle et peut-être aussi vos chaussures de sport. Car une fois sur l'arène, grande comme un terrain de handball, les joueurs visent, courent ou s'acroupissent. "Ils jouent en équipe tous les trois, ils sont contre des zombies c'est pour ça qu'on les voit se déplacer un peu vite, certains ont peur des zombies donc ils essayent de s'en aller", explique le responsable de l'arène.

Une salle de jeux vidéo en réalité virtuelle, dans le Val d'Oise. (BORIS HALLIER / FRANCEINFO)

Et ce n'est pas Jordan qui va dire le contraire. Après 30 minutes de partie, son t-shirt est trempé de sueur. "À l'intérieur c'est physique, souffle-t-il. Il faut un minimum se déplacer pour éviter de se faire manger par les zombies, ils attaquent aux pieds, au corps, j'ai perdu quelques kilos."

Normalement on est chez nous avec une manette sur le canapé, mais on n'est pas autant en immersion qu'ici.

Jordan, amateur de jeux en réalité virtuelle

Pour ce passionné de jeux vidéo, c'est donc une petite révolution. "À défaut d'être sur un jeu en réseau online, là les joueurs sont ici, ça veut dire que vous pouvez très bien aller boire un petit soda autour d'une table après le jeu. On se fait des amis, c'est le top !", s'enthousiasme-t-il.

Neuf salles de ce type ont ouvert leurs portes en France ces dernières semaines. L'enseigne française (EVA) qui commercialise le concept veut en implanter une dizaine d'autres avant de partir à l'assaut du marché étranger. Mais ce concept est loin d'avoir dit son dernier mot en France où de prochaines ouvertures sont prévues à Bordeaux, Lille, Toulouse ou encore Rennes. 

Les arènes d'e-sport en réalité virtuelle, un concept en plein essor - Un reportage de Boris Hallier
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux Vidéo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.