Guy Ribes, faussaire repenti

Une équipe de France 2 a rencontré un faussaire. Pendant des années, il a reproduit les toiles de génies de la peinture allant jusqu'à tromper le monde de l'art. 

Voir la vidéo
France 2

Guy Ribes est artiste peintre. Une nouvelle nouvelle vie pour celui qui auparavant était faussaire.

L'artiste occupe trois chambres de bonne en banlieue parisienne, loin des palaces qu'il a fréquenté au temps où il imitait Renoir, Matisse, Chagall, Picasso ou encore Dali. Aujourd'hui, il l'assure, il a cessé de copier ces grands noms de la peinture et peint désormais uniquement ses propres toiles. "La vie de faussaire, c'est une vie de solitude totale. Vous ne pouvez pas dire aux gens, je suis faussaire. (...) Par contre tous les marchands de Paris, de New York, partout me connaissaient en temps que faussaire", explique Guy Ribes.

Collaboration avec la police

Durant 35 ans, cet autodidacte a reproduit sur sa palette, les gestes des plus grands peintres. Il se documentait, jusqu'à avoir une connaissance intime de chaque artiste et récupérait des matériaux d'époque qu'il détruisait ensuite. Il a la soixantaine quand il est finalement débusqué. Pour échapper à la prison, Guy Ribes collabore avec la police en identifiant ses propres faux dans les catalogues de vente. Guy Ribes vend aujourd'hui ses propres tableaux qu'il expose dans une seule galerie, à Metz.
 

Le JT
Les autres sujets du JT